Bitcoin Cash/Bitcoin ABC : hard fork pour gros blocs

Après l’activation réussie du BIP 91 (accord de New-York/SegWit2X), qui rend le BIP 148 (User Activated Soft Fork) inutile, la communauté Bitcoin semble avoir pacifié le débat autour de la scalabilité[1] du protocole et évité un chain split[2] de justesse. Cependant, le réseau court toujours le risque d’être scindé si la partie “2X” (multiplication par deux de la taille des blocs) ne fait pas consensus. Ce hard fork[3] est prévu pour se déclencher 90 jours après l’activation de SegWit via le BIP 141, cette dernière devant être effective autour du 23 août si les mineurs qui signalent SegWit ne changent pas d’avis. Mais pour l’instant, c’est un autre hard fork qui suscite la polémique : Bitcoin Cash.

Bitcoin Cash est le nom donné à la chaîne qui résulterait d’un hard fork modifiant entre autres la taille limite des blocs acceptés par le réseau via le logiciel client Bitcoin ABC. On parle d’User Activated Hard Fork, même si cette appellation peut laisser à désirer[4].

A l’origine, le fork Bitcoin Adjustable Blocksize Cap[5] était prévu pour protéger la legacy chain, la chaîne conservant les anciennes règles de consensus issue d’un split consécutif au BIP 148. Cette chaîne n’adoptant pas le soft fork[6], elle serait vouée à disparaître si sa preuve de travail cumulée repassait derrière celle de la chaîne 148. Afin d’assurer sa survie, le hard fork Bitcoin ABC devait se déclencher juste après le chain split, c’est-à-dire le premier août.

Désormais, certains membres du réseau comptent déployer ce fork malgré l’apparent consensus autour de SegWit2X.

Les soutiens de Bitcoin Cash :

Jiang Zhuoer
Jiang Zhuoer

Jihan Wu, co-fondateur de Bitmain, avait déclaré que sa compagnie, qui possède un large pourcentage de la puissance de hachage du réseau, commencerait à miner du BCC dès le 1er août, 12 heures et vingt minutes après le début de l’UASF.

Jiang Zhuoer, fondateur de BTC.TOP, a déclaré que sa compagnie minerait BCC si elle est incitée économiquement à le faire.

La plateforme de change ViaBTC, qui offre déjà des futures[7] sur le prix du BCC, a également annoncé la création d’une mining pool dédiée à Bitcoin Cash :

Les futures en BCC/Yuan disponibles sur la plateforme ont très vite vu leur prix propulsé à près de 6000 yuans (environ 900$), chutant ensuite en dessous des 1800 CNY, jusqu’à se stabiliser autour des 3400 CNY (environ 500$). Certains déduisent de cette projection le pourcentage de la puissance de hachage qui supporterait ce fork, environ 20 %.

Malgré le verrouillage puis l’activation du BIP 91, rendant le BIP 148 sans effet, l’idée de créer un hard fork de Bitcoin dédié aux “big blockers” a fait son chemin.

Bitcoin ABC – spécifications techniques (en bref) :

Le code source

Pour que la chaîne se sépare en deux, il faut qu’un bloc de taille supérieure à 1 Mo soit miné, le fork block.

  • La limite basse d’acceptation des blocs sera de 2 Mo, et la limite haute de 8 Mo.
  • Il y aura également un soft fork limitant les opérations de signature à 20 000 par transaction.
  • La taille des blocs soumis par les mineurs ne sera pas déterminée par le code mais par l’incitation économique (les mineurs seront punis s’ils soumettent de trop gros blocs).
  • La chaîne sera protégée contre les attaques replay.
  • SegWit ne sera pas implémenté dans les premiers temps.

La chaîne devait être minée de façon privée par Bitmain durant 72 heures minimum, et les blocs libérés sur le réseau si les circonstances le dictaient. La liste des conditions (non-exhaustive) était la suivante :

  • Chain-split entre legacy chain et chaîne 148,
  • Fort sentiment du marché en faveur d’un hard fork augmentant la taille des blocs,
  • Dans le cas où un autre hard fork augmentant la taille des blocs remportait un franc succès (Bitcoin Unlimited ou Bitcoin XT par exemple), Bitmain minerait ladite chaîne et abandonnerait sa chaîne privée pour annuler les risques liés à sa réorganisation.

BCC, une option crédible ?

L’idée d’un fork de Bitcoin Core augmentant la taille des blocs est séduisante pour les membres du réseau qui pensent que SegWit ne résoudra pas (ou mal) les problèmes de scalabilité et de frais, mais aussi pour ceux qui jugent que cet événement n’affectera que peu le cours du bitcoin et leur donnera tout simplement accès à un altcoin gratuit. Cependant, la pertinence d’un tel projet n’est pas évidente : pourquoi pousser le réseau à la division alors que le débat autour de la scalabilité du protocole est pacifié ?

Si Bitcoin ABC/Bitcoin Cash a d’abord été pensé comme un plan de secours visant à sécuriser la legacy chain de Bitcoin après un chain split pouvant découler de l’UASF du 1er août – risque devenu nul – désormais certains mineurs ont décidé de poursuivre l’initiative jusqu’à son activation. Bitcoin est un réseau où des pairs ne se faisant pas confiance a priori peuvent effectuer des transactions grâce à un protocole de consensus résistant aux pannes byzantines : le manque de confiance règne et nombreux sont ceux qui soupçonnent Bitmain et consorts d’avoir élaboré un bluff en activant le BIP 91, pour se désolidariser ensuite de la chaîne incluant SegWit.

Cette théorie du complot a été démentie par Bitmain qui affirme que l’UAHF n’est qu’un procédé devant intervenir uniquement en cas d’UASF. Il est précisé dans leur dernier billet que Bitmain ne possède pas suffisamment de parts dans le capital de ViaBTC pour influencer leur décision, et que le projet est désormais porté par les partisans des gros blocs. Face à la réussite de SegWit2X, Bitmain a assuré que la compagnie continuera à miner via le client BTC1 (SegWit2X) sur tous ses pools de minage (AntPool, BTC.com, ConnectBTC) mais n’exclut pas de supporter Bitcoin Cash en supplément si ce fork proposé par les partisans des gros blocs remporte du succès.

Il est difficile de fixer la probabilité de l’activation de ce hard fork au 1er août, mais il est clair qu’elle n’est pas négligeable. Cela peut même sembler un fait acquis si l’on évalue la puissance de hachage “pouvant” le déployer.

Du point de vue de l’utilisateur, comme lors de tout fork, ses tokens seront dédoublés. Le détenteur de bitcoins se retrouvera donc avec des BCC “gratuits”.

Les précautions quant au contrôle des clefs privées s’appliquent tout comme dans le cas d’un chain split : si leur gestion est confiée à une plateforme qui ne supporte pas les BCC, l’utilisateur n’est pas assuré d’avoir accès à ces derniers. Les précautions quant aux attaques replay s’imposent également : en cas de fork, il vaut mieux attendre que la situation soit stable avant d’effectuer des transactions (mise en place de protections contre les attaques replay sur les deux chaînes et séparation des coins). Les transactions effectuées en BTC ne sont théoriquement pas valides selon les règles de Bitcoin ABC (même s’il faut veiller à ce qu’elles ne changent pas), mais l’opération de séparation des coins en partant de la chaîne BCC est compliquée[8]. Les principaux fournisseurs de wallets devraient l’assurer (lire ce billet sur le blog de Ledger) ainsi que des plateformes de change.

Il est impossible de prédire l’impact d’un tel hard fork sur les cours respectifs des deux tokens, même si, bien entendu, un scénario type Ethereum/Ethereum Classic est souhaitable (la valeur cumulée des deux chaînes est aujourd’hui bien supérieure à la valeur de la chaîne mère il y a un an).

Préparons le pop-corn, affaire à suivre !

À propos de l'auteur

Les deux tabs suivants changent le contenu au-dessous.

Morgan Phuc

Editeur / Rédacteur chez BitConseil
Co-fondateur de BitConseil, il est aussi éditeur et rédacteur sur BitConseil.fr ·
Issu d'un cursus universitaire (Mathématique – Informatique - Mécanique, Energétique et procédés), impliqué dans l'écosystème Bitcoin et l'univers des monnaies décentralisées depuis 2015, il est l'auteur de nombreux articles d'analyses et d'informations à ce sujet.
QR Code pour faire un don en bitcoins à Morgan Phuc

Cet article vous plait ?

Vous pouvez faire un don à .
Utilisez l'adresse Bitcoin suivante ou le QR Code pour envoyer votre don.

Bitcoin 3BiUVCq2LENiJWDeCS2xmiNLWdUuMG3MPa
Faire un don

Vous pourriez aussi aimer

Les derniers articles

Commentaires