Logo 0x

ICO : 0x (ZRX), protocole d’échange de tokens décentralisé

Rappel : les articles présents dans la rubrique “ICOs” sont fournis à titre informatif. Il ne s’agit pas de contenu sponsorisé : BitConseil ne touche aucun revenu de la part des entreprises présentées. Il ne s’agit pas de conseils en investissement mais d’informations au sujet de différents projets ayant retenu l’attention de l’équipe, utilisant un nouveau modèle de financement participatif, les ICOs. BitConseil décline toute responsabilité quant à la perte éventuelle de fonds pouvant être liée à un projet présenté dans cette rubrique. Les ICOs sont des investissements risqués et peu régulés, l’investisseur ne doit y consacrer que des fonds qu’il peut se permettre de perdre. Les tentatives d’arnaques sont nombreuses et il appartient à l’investisseur de faire preuve de paranoïa aiguë lors de ses transactions en crypto-monnaies.

Description :

Le site web officiel du projet 0x.

Le whitepaper de 0x.

Ox est un protocole d’échange pair-à-pair (décentralisé) de tokens ERC 20[1] sur la blockchain d’Ethereum.

Contrairement aux plateformes de change traditionnelles, le protocole 0x ne centralise pas les liquidités et les ordres d’achat/vente, il met directement les makers[2] et les takers[3] en relation via des relayeurs[4], qui possèdent leur propre réserve de liquidités. Les échanges sont assurés par le biais d’un smart-contract aisément accessible.

Diagramme du protocole 0x, source : whitepaper.
Diagramme du protocole 0x, source : whitepaper.

Ox permet également aux applications décentralisées (DAPPs) bâties sur Ethereum d’échanger des tokens ERC 20, avec des coûts faibles et des frictions minimes : c’est un protocole améliorant l’interopérabilité des DAPPs. Le protocole est “non-dogmatique” : il n’impose pas de coûts à ses utilisateurs et ne favorise pas une DAPP plutôt qu’un autre.

L’avantage d’une plateforme de change décentralisée (DEX) est de permettre à des contreparties d’échanger des actifs numériques sans tiers de confiance, ce qui améliore la sécurité des utilisateurs. Sans centralisation des liquidités, les end-users sont protégés des hackers, et il n’existe aucun tiers de confiance pouvant partir avec leur fonds. De plus, les pressions exercées par les autorités de régulation sur les plateformes de change ne sont plus un problème.

A cause de la multiplication des DAPPs et des smart-contracts, la plupart des implémentations permettant l’échange pair-à-pair de tokens ERC 20 fragmentent la communauté des utilisateurs et encombrent inutilement la blockchain. Le protocole 0x tente d’atténuer ces problèmes en permettant à de nombreuses DAPPs de se baser sur un système de smart-contracts publics, une infrastructure partagée proposant un standard pour effectuer ces échanges.

Relai des ordres off-chain et règlement on-chain, source : whitepaper.
Relais des ordres off-chain et règlement on-chain, source : whitepaper.

La logique est qu’une blockchain ouverte comme Ethereum doit posséder un système d’échange décentralisé également ouvert. Il est donc utile de découpler la couche “protocole” de la couche “application”.

Le relais des ordres off-chain couplé au règlement on-chain engendre de faibles coûts de friction pour les market makers[5]et permet des règlements plus rapides :

Relai des ordres off-chain, source : whitepaper.
Relais des ordres off-chain, source : whitepaper.

Un mécanisme de mise à jour décentralisé[6] permet aux améliorations d’être déployées facilement et de façon sécurisée sans troubler le fonctionnement des DAPPs.

Mises à jour du protocole, source : whitepaper.
Mises à jour du protocole, source : whitepaper.

La feuille de route.

L’équipe :

L’équipe de développement est composée de chercheurs, d’ingénieurs et de développeurs spécialisés dans les smart-contracts.

Co fondateur et CEO : Will Warren.

Co-fondateur et CTO : Amir Bandeali.

Conseillers : Fred Ehrsam (co-fondateur de Coinbase), Olaf Carlson-Wee (fondateur de Polychain Capital), Joey Krug (Co-CIO de Pantera Capital et fondateur d’Augur), Linda Xie (Product Manager chez Coinbase).

L’équipe de 0x au complet.

Le token :

Le token natif de 0x est le ZRX. Un nombre fixé de tokens sera émis et ces derniers seront déployés sur la blockchain d’Ethereum et distribués aux DAPPs partenaires ainsi qu’aux utilisateurs. Le rôle des ZRX est double :

  • Paiement des frais de transaction aux relayeurs,
  • Gestion de la “gouvernance décentralisée” quant aux mises à jour du protocole.

L’équipe de 0x a tenu à préciser que le token n’est pas voué à être un instrument spéculatif…

Quantité émise : 1 000 000 000 ZRX.

Distribution :

  • Financement participatif : 50 %
  • Equipe de 0x : 15 %. Ces tokens doivent assurer le financement de l’équipe de développement durant 5 ans.
  • Fonds développeurs : 15 %. Ils seront utilisés pour injecter du capital dans des projets à gros potentiel pouvant faire grandir l’écosystème 0x, pour des partenariats stratégiques, des prix pour les futurs hackatons, le développement de la communauté.
  • Membres fondateurs : 10%. Ces fonds seront libérés sur une période de 4 années.
  • Bailleurs de fonds, conseillers : 10 %.

La crowdsale :

La page web consacrée à la vente.

Les détails sur le blog de 0x.

La période d’enregistrement (obligatoire) commence le 9 août et se clôture le 12 août. L’usage du navigateur Google Chrome est requis durant les processus d’enregistrement et de contribution.

Les participants sont évidemment tenus de contrôler eux-mêmes les clefs privées de l’adresse Ethereum enregistrée : elle sera sur une liste blanche et seules les adresses qui y sont présentes pourront recevoir des tokens. Les wallets suivants sont compatibles :

La période de distribution débute le 15 août. Le total des contributions est limité à l’équivalent de 24 M$ (en ETH) et la vente se déroulera en 4 périodes de 24 heures maximum.

  • Limite de contribution individuelle : { 24 M$ / nombre de participants enregistrés } pour la première ronde d’investissement. Cela permet de garantir que chaque personne enregistrée pourra contribuer jusqu’à la hauteur de ce plafond durant les premières 24 heures. La vente se clôturera donc à la fin du premier jour si 100% des participants contribuent à hauteur de 100% de la limite individuelle.
  • Ce scénario étant peu probable, une deuxième ronde d’investissement de 24 heures est prévue, durant laquelle la limite individuelle sera multipliée par 3.
  • Si tous les ZRX ne sont pas vendus à l’issue des 48 heures, la limite individuelle sera multipliée par 7.
  • Si tous les ZRX ne sont pas vendus à l’issue des 72 heures, la limite individuelle sera multipliée par 15.
  • Si tous les ZRX ne sont pas vendus à l’issue des 96 heures, les ZRX tokens restants seront alloués à l’équipe de 0x.

Limites des contributions individuelles.

Critiques :

Contrairement à de nombreuses ICOs, l’équipe de 0x présente un projet solide qui est déjà en phase de test, gage de fiabilité, et alloue un plafond raisonnable à la quantité totale de fonds qu’elle sollicite.

  • Le projet 0x semble très prometteur pour l’écosystème d’Ethereum. La décentralisation des échanges de tokens ERC 20 est une excellente idée pour améliorer l’interopérabilité des nombreuses applications développées sur la blockchain et le protocole proposé par l’équipe devrait permettre de désengorger le réseau et de rendre le marché libre des ERC 20 beaucoup plus robuste, fluide et inclusif.
  • Le modèle de vente est conçu pour répartir les tokens de façon équitable entre les investisseurs. Le token possède une utilité propre au bon fonctionnement du protocole et va au-delà du simple besoin de lever des fonds pour le projet. En cette période où les régulateurs se penchent sur la nature de ces nouveaux actifs numériques, l’équipe propose un modèle de vente rassurant, et une distribution qui favorise le développement à long terme du projet, ainsi que la cohésion de la communauté, en adressant les mises à jours du protocole sans perturber le fonctionnement des contrats, via son modèle de gouvernance autonome décentralisée.

Nous pouvons cependant émettre des réserves quant aux promesses avancées :

  • Le protocole 0x est asynchrone et le règlement des ordres on-chain dépend du temps de minage des blocs Ethereum; cela peut conduire à un gaspillage de gas (par exemple lorsqu’un maker annule un ordre au moment même où un taker le remplit, ou dans le cas où de nombreux takers tentent de remplir le même ordre au même moment).
  • Les relayeurs fixent eux-même leurs frais. C’est un jeu à somme nulle, et puisque le temps de propagation des ordres sur le réseau est largement inférieur au temps de minage des blocs, cela entraîne une asymétrie dans l’information au sujet des prix car les relayeurs ne sont pas vraiment incités à diffuser cette information. Cette incertitude quant au prix des actifs et au matching des ordres risque de créer des collisions et un marché inique (il sera difficile pour les frais d’atteindre l’optimum économique dans de telles conditions).

Les protocoles d’échanges d’actifs numériques décentralisés sont tout nouveaux et de nombreux obstacles se présenteront. La pertinence de tels modèles (comparativement aux systèmes centralisés traditionnels) n’est pas encore éprouvée et les débats techniques dépassent le cadre de cet article.  Comme toujours, nous sommes en crypto-territoire inconnu ! No risk, no fun !

À propos de l'auteur

Les deux tabs suivants changent le contenu au-dessous.

Morgan Phuc

Editeur / Rédacteur chez BitConseil
Co-fondateur de BitConseil, il est aussi éditeur et rédacteur sur BitConseil.fr ·
Issu d'un cursus universitaire (Mathématique – Informatique - Mécanique, Energétique et procédés), impliqué dans l'écosystème Bitcoin et l'univers des monnaies décentralisées depuis 2015, il est l'auteur de nombreux articles d'analyses et d'informations à ce sujet.
QR Code pour faire un don en bitcoins à Morgan Phuc

Cet article vous plait ?

Vous pouvez faire un don à .
Utilisez l'adresse Bitcoin suivante ou le QR Code pour envoyer votre don.

Bitcoin 3BiUVCq2LENiJWDeCS2xmiNLWdUuMG3MPa
Faire un don

Vous pourriez aussi aimer

Les derniers articles

Commentaires