Les levées de fonds en cryptomonnaies (Initial Coin Offerings)

Qu’est-ce qu’une Initial Coin Offering (ICO ?)

Le terme Initial Coin Offering dérive de l’expression plus connue IPO (Initial Public Offering, introduction d’une société en bourse) afin de désigner une levée de fonds en cryptomonnaie.

Il peut s’agir de financer une nouvelle blockchain mais dans la plupart des cas il s’agit d’émettre un token ou de créer une application décentralisée basée sur une blockchain déjà existante comme Bitcoin, Ethereum ou NXT.

Contrairement aux IPOs qui sont réglementées et où l’entreprise émettrice est tenue à plusieurs obligations légales, dans le monde merveilleux des cryptomonnaies, les startups peuvent adopter une multitude de structures juridiques et mettre en place via les ICOs des campagnes de financement participatif (crowdsales) peu coûteuses, accessibles à tous, plus rapides et plus efficaces qu’un financement via les banques ou les fonds de capital risque. Cet environnement peu régulé est à la fois un avantage et un risque tant pour l’entrepreneur que pour l’investisseur.

Les levées de fonds sont faites en ligne. Dans la plupart des cas, l’organisation communique autour de son projet notamment en fournissant son whitepaper (la feuille de route exposant le but et les différentes étapes du projet), en présentant l’équipe qui développe le token, son code source, les conditions d’émission, etc…

Une ICO est donc un moyen alternatif de financement d’une entreprise : dans ce nouveau modèle opérationnel, l’approche du marché des startups blockchain est centrée sur l’économie circulaire et les besoins d’un écosystème bien défini. L’ICO commence généralement avant que le projet ne soit complété, ainsi les investisseurs sont totalement dépendants de son éventuel succès. Les participants sont donc souvent des sympathisants (qui par cette implication directe auront une tendance naturelle à défendre le projet et à s’y impliquer) et des spéculateurs motivés par le profit éventuellement généré si la valeur des tokens achetés dépasse le prix de l’ICO. Grâce aux cryptomonnaies, n’importe qui peut donc miser la somme qu’il désire sur le projet qu’il souhaite.

Les tokens émis peuvent conférer au détenteur des dividendes sur les profits éventuellement générés par la startup, ou bien encore des droits de vote, etc… L’ICO est donc bien un moyen, un commencement et non une fin.

Fonds récoltés via ICOs entre 2013 et 2016 – Source : Smith + Crown

Fonctionnement d’une ICO :

  • Présentation du projet : whitepaper, objectifs, feuille de route, équipe et expérience préalable de ses membres,
  • La dynamique de l’ICO est mise en place par l’équipe : durée de la crowdsale, mise en place d’une limite haute (cap) ou pas, allocation des tokens,
  • Annonce de la levée de fonds via les médias et les réseaux sociaux,
  • Collecte des fonds en cryptomonnaie (typiquement via Bitcoin ou Ether),
  • Fin de l’ICO et lancement du projet : le token est listé sur les plateformes de change qui l’acceptent.

Mises en garde :

  • Les ICOs sont des levées de fonds risquées et non régulées, de manière générale il n’y a aucune garantie pour l’investisseur.
  • Il est beaucoup plus difficile pour un investisseur de se faire une idée de la pertinence et de la qualité d’une startup plutôt que d’une entreprise existante qui a déjà commercialisé plusieurs produits. La fiabilité de l’équipe autour du projet considéré est donc un paramètre très important.
  • L’utilité réelle d’un nouveau token n’est pas toujours à la hauteur des promesses avancées.
  • Ce type d’investissement est donc réservé à des profils d’investisseurs aguerris, n’ayant pas d’aversion au risque, responsables, investissant des fonds qu’ils peuvent se permettre de perdre.

Quelques exemples d’ICOs :

Les lecteurs de la première heure se souviennent peut-être de La Fièvre de l’Or 2.0 et de la série d’articles consacrés à NXT et à son incroyable levée de fonds !

Le premier projet qui fut financé grâce à une ICO fut Mastercoin, devenu Omni. La crowdsale de la startup écossaise attira en 2013 environ 5000 bitcoins d’investissement. Quant au projet MaidSafe développé via leur plateforme, l’ICO réunit plus de 7 millions de dollars de financement.

Le projet Ethereum est évidemment l’exemple type d’une ICO réussie : avec l’équivalent de plus de 18 M$ investis à la base, la capitalisation totale d’Ethereum représente à ce jour près de 4 milliards de dollars.

L’ICO la plus tristement célèbre à ce jour reste The DAO : après une levée de fonds extraordinaire (plus de 150 M$, le record absolu), un hacker décela une faille dans le code source et mit fin à l’aventure en siphonnant une partie des ethers investis. La communauté Ethereum décida alors d’une hard fork controversée afin de rembourser les investisseurs; cette décision fit polémique et divisa la blockchain en deux. L’affaire The DAO doit servir d’avertissement tant à l’équipe qui organise une ICO qu’à l’investisseur qui y souscrit !

La dernière crowdsale réussie en date est celle de QTum (blockchain hybride entre le modèle UTXO de Bitcoin et l’incentive proof of stake) : la startup chinoise, malgré les polémiques, a récolté plus de 15 M$ en quelques jours seulement.

Cette nouvelle série d’articles présentera les levées de fonds qui auront retenu l’attention de l’équipe BitConseil. Quand bien même certains membres de l’équipe pourraient y avoir participé à titre individuel, il ne s’agit pas de conseils en investissement mais d’informations au sujet de différents projets utilisant un nouveau modèle de financement participatif. BitConseil décline toute responsabilité quant à la perte éventuelle de fonds pouvant être liée à un projet présenté dans cette rubrique.

À propos de l'auteur

Les deux tabs suivants changent le contenu au-dessous.

Morgan Phuc

Editeur / Rédacteur chez BitConseil
Co-fondateur de BitConseil, il est aussi éditeur et rédacteur sur BitConseil.fr ·
Issu d'un cursus universitaire (Mathématique – Informatique - Mécanique, Energétique et procédés), impliqué dans l'écosystème Bitcoin et l'univers des monnaies décentralisées depuis 2015, il est l'auteur de nombreux articles d'analyses et d'informations à ce sujet.
QR Code pour faire un don en bitcoins à Morgan Phuc

Cet article vous plait ?

Vous pouvez faire un don à .
Utilisez l'adresse Bitcoin suivante ou le QR Code pour envoyer votre don.

Bitcoin 3BiUVCq2LENiJWDeCS2xmiNLWdUuMG3MPa
Faire un don

Les derniers articles

Commentaires