Chargement
keyboard_arrow_up
Fondamentaux

Quels sont les différents cas d'usage des technologies de blockchain ? Si l'usage des cryptomonnaies demeure au coeur des enjeux de cet écosystème, plusieurs professionnels s'intéressent aujourd'hui à sa potentielle utilité en finance, mais également dans l'économie réelle. Tour d’horizon sur les différentes utilisations de la technologie de chaîne de blocs dans nos économies de marché.

Typologie des usages des registres blockchain

On peut distinguer trois cas d’usages principaux de la technologie de blockchain : le transfert sécurisé d’actifs, les applications décentralisées, ainsi que la traçabilité des informations.

Le transfert d’actifs

Le transfert d’actifs ne se limite pas nécessairement aux actifs financiers, comme les titres (actions, obligations), fonds de pension ou encore SICAV. Ses applications vont donc bien au delà des secteurs de la finance et de l’assurance. L'architecture en blockchain offre une sécurité aujourd'hui inégalée pour passer des transactions sensibles, qui peuvent aussi bien concerner l’échange de titres que l’échange de biens mobiliers ou immobiliers. Dans de tels cas, la cryptomonnaie utilisée au sein de la blockchain est un coin (jeton) ayant valeur de monnaie d’échange.

La tokenisation permet également d’acquérir une partie d’un titre ou d’un bien partagé entre plusieurs personnes. Elle consiste à pouvoir appliquer le modèle de dilution du capital d’une entreprise à n’importe quel objet. Une maison tokenisée peut donc être détenue à 40% par une personne, le reste étant partagé entre ses autres propriétaires. Le projet LAToken est l’un des rares à permettre un niveau de tokenisation très élevé. Ce procédé a pour avantage de rendre possible la levée de fonds auprès de particuliers, évitant ainsi d’avoir à passer par un emprunt bancaire pour réaliser un investissement immobilier. En tokenisant une maison, un propriétaire n’en acquiert qu’une partie et ne jouit pas à 100% de ses éventuels revenus locatifs, mais il s’évite un emprunt bancaire contraignant et très coûteux.

Les smart contracts et applications décentralisées

Les registres blockchain sont également très utilisés dans le cadre du déploiement de smart contracts et de DApps (ou applications décentralisées).
L’utilisation des smart contracts (contrats intelligents) permet de rendre possible la tenue des registres et l’automatisation d’actions via des programmes autonomes. Le but est ici généralement de :

  • Diminuer les coûts liés à la présence d’acteurs intermédiaires au sein d’un process de transaction, tout en définissant un nouveau mode de gouvernance jugé plus juste et plus éthique ;
  • Sécuriser les transactions à l’aide d’un contrat établi sur la base de conditions strictes : si ces conditions ne sont pas remplies, le programme ne s’exécute pas ;
  • Améliorer la transparence des réseaux en rendant l’information 100% accessible.

Notons qu’il n’est pas indispensable d’avoir systématiquement recours aux smart contracts pour créer des applications décentralisées. Certaines blockchains, comme Lisk, misent sur un fonctionnement différent basé sur des side chains, qui permettent également de déployer très simplement des applications décentralisées et sécurisées.
Quelle que soit la technologie utilisée pour une DApp, celle-ci prend généralement la forme d’une plateforme décentralisée. Les plateformes décentralisées mettent en relation directe les participants du réseau, qui fonctionne ainsi en peer-to-peer. Elles peuvent concerner un vaste champ de domaines d’activité :

  • La création de contenus, en mettant en relation directe les auteurs et artistes avec les lecteurs/auditeurs/spectateurs. Le choix d'une architecture de blockchain permet ici une meilleure gestion des copyrights et une meilleure rémunération des créateurs de contenus.

Exemples de blockchains : TRON, Steemit, DECENT.

  • L’énergie solaire, en permettant par exemple l’échange direct d’énergie entre producteurs et consommateurs grâce à l’élaboration de smart grids.

Exemples de blockchains : SolarCoin, Grid Singularity.

  • La puissance de calcul, en permettant à certains acteurs d’allouer une partie de leur puissance de calcul pour éviter aux utilisateurs du réseau d’avoir à passer par des serveurs très onéreux.

Exemples de Blockchain : Golem, iExec, Sonm.

  • Le stockage de données, pour permettre à certains de louer leur espace de stockage à d’autres utilisateurs en pair à pair.

Exemples de blockchain : Storj, Filecoin.

Les registres distribués traçables

De nombreux secteurs d’activité cherchent à améliorer leur process pour garantir une traçabilité complète et 100% transparente de leurs procédés de fabrication ou de leur chaîne d’approvisionnement. Le coût de la fraude est en effet extrêmement élevé en supply chain et les registres blockchain apportent une solution qui, couplée aux technologies de connectivité (capteurs RFID et IoT au sens large), améliore nettement la fiabilité du recueil des informations. Plusieurs domaines d’activités sont concernés :

  • L’agroalimentaire, pour assurer un meilleur suivi de la provenance des aliments, de leurs conditions de stockage et de transport ;
  • Le transport maritime et le commerce international, pour réduire les fraudes et erreurs de livraison ;
  • Le luxe (joaillerie, vin), pour lutter contre le risque croissant de contrefaçon ;
  • L’industrie pharmaceutique, pour lutter également contre la multiplication de faux médicaments extrêmement dangereux ;
  • L’ensemble des industries utilisant des pièces détachées (automobile, aéronautique, ferroviaire), permettant non seulement de tracer la chaîne d’approvisionnement mais aussi de répertorier l’intégralité de l’historique de chaque appareil ;
  • La santé, pour assurer un stockage décentralisé complet des dossiers médicaux et pour rendre aux patients le contrôle de leurs propres données médicales ;
  • La certification de documents (identité, certificats de naissance, diplôme), pour mieux lutter contre l’usurpation d’identité.

Les projets de blockchain les plus célèbres dans le domaine de la traçabilité sont WaBi (suivi de la nourriture pour bébé et de produits pharmacologiques), Vechain (spécialisée dans la traçabilité du vin, du luxe et de l’automobile) et Walton (blockchain dédiée à toutes les activités de supply chain).

Voir aussi :

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase
BitIt, achat de crypto-monnaies facile et rapide
SpectroCoin, le multi-services
Cex.io, Achat / Vente et échange de crypto-monnaies
Coinmama, l’achat bitcoin ethereum facile