Chargement
keyboard_arrow_up
FondamentauxSociété

Laissez-moi vous raconter une histoire vivifiante et toujours d’actualité à propos de Bitcoin, extraite du livre « Digital Gold ».

Voici comment en mars 2013, Wences Casares, entrepreneur originaire d’Argentine, (donc fin connaisseur des crises monétaires en tout genre), fondateur de la start-up Bitcoin Xapo[1], attira l’attention d’un parterre d’investisseurs[2] lors d’un repas d’affaires :

.

« Pour prouver combien c’était facile [de transférer de la valeur avec Bitcoin], Wences demanda à Blodget [cofondateur et CEO du site d’information Business Insider] de sortir son téléphone portable et il l’aida à créer dessus un portefeuille Bitcoin vide. Une fois que ce fut fait, Wences utilisa le portefeuille Bitcoin de son propre téléphone portable pour envoyer 250 000$, soit 6 400 bitcoins, sur l’adresse Bitcoin fraîchement créée par Blodget. Cette somme d’argent transita ensuite vers chacun des téléphones portables des convives présents autour de la table dès qu’ils eurent configuré leur portefeuille Bitcoin. N’importe qui aurait pu s’enfuir avec les 250 000$ de Wences, mais ce n’était pas vraiment un risque avec ce groupe de personnes [tous déjà millionnaires !]. À la place, en même temps que cette somme d’argent circulait, Wences vit les rires des invités et leurs yeux écarquillés de surprise au sujet de ce qu’ils observaient. »

Digital Gold p.183

 

La démonstration par l’exemple est toujours terriblement efficace ! À tel point qu’au lieu de demander à mes interlocuteurs s’ils ont déjà entendu parler de Bitcoin, j’ai pris l’habitude de leur demander directement s’ils l’ont déjà utilisé et de leur faire une petite démo lorsque ce n’est pas le cas. C’est tellement plus efficace pour transmettre l’intérêt de cette innovation !

Imaginez donc la même scène avec n’importe quel autre moyen de paiement… et vous comprendrez vite la supériorité de Bitcoin sur certains aspects :

  • À votre bon coeur, c'est l'adresse de l'auteur !
    À votre bon coeur, c'est l'adresse de l'auteur !

    la facilité déconcertante avec laquelle il est possible de se créer un portefeuille et une adresse Bitcoin :

    • iPhone cliquez ici,
    • Android Phone cliquez ici,
    • Windows Phone cliquez ici,
    • BlackBerry cliquez ici,
    • Sur un ordinateur cliquez ici et choisissez en fonction de votre système d’exploitation,
    • Et sinon plus simplement encore, avec votre navigateur web, vous pouvez aller sur bitaddress.org agiter votre souris et vous créer une adresse Bitcoin parfaitement valide !!

    Dans tous les cas en moins d’une minute et en 5 clics environ vous devriez disposer de votre première adresse Bitcoin (vide évidemment), vous permettant de recevoir (et par la suite d’envoyer) vos premiers bitcoins. Tout cela gratuitement et sans jamais avoir eu à communiquer la moindre information confidentielle (ni adresse postale, ni nom, ni e-mail, ni même un pseudonyme) !!

    Pour comparer avec les méthodes traditionnelles (les plus innovantes, whouhou !), essayez donc de vous créer dans une banque en ligne un compte en 3 clics. Essayez aussi avec PayPal et vous verrez tout ce qu’on vous demande.

  • la rapidité d’exécution et la quasi gratuité de chaque transaction Bitcoin, cela quel que soit le montant transféré et quelle que soit la destination :Lors de cette démonstration, chaque convive a pu constater que le montant des frais associés à un transfert de bitcoins est librement choisi par l’émetteur de la transaction qui offre généralement 0,0001 bitcoin[3] aux participants du réseau Bitcoin qui viendront vérifier et certifier cette transaction (les fameux mineurs). Bref les frais de transaction Bitcoin ne dépassent jamais 5 cents par transaction quel que soit le montant envoyé à moins que l’émetteur ne le désire, et la transaction ne prend que 10 minutes à être confirmée et inscrite dans le registre public de Bitcoin (la Blockchain), soit dans notre exemple 0,05$ de frais pour 250 000$ transférés[4] et 10 minutes d’attente avant de pouvoir dépenser à nouveau les 6 400 bitcoins reçus[5] !! Sachant que la scène s’est déroulée entre convives présents autour d’une même table, mais qu’elle aurait tout aussi bien pu se dérouler entre personnes résidant dans 10 pays différents et distantes les unes des autres de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres. Cela n’aurait absolument rien changé, ni quant aux frais de transaction, ni quant aux délais de traitement; cette transaction aurait toujours coûté 0,05$ et pris 10 minutes à être confirmée par le réseau!!Lorsque l’on sait qu’un virement SEPA met souvent plusieurs jours à être traité et que selon la Banque Mondiale, sur chaque envoi de 200$ à l’étranger les entreprises de transferts de fonds internationaux (Western Union, MoneyGram etc.) prélèvent en moyenne 7,68% de frais, soit 15,36$, c’est-à-dire environ 307 fois plus que les frais inclus dans une transaction Bitcoin de 250 000$, il y a de quoi, au choix, s’évanouir ou profondément s’enthousiasmer pour Bitcoin !

Conclusion :

Cette petite histoire m’a permis d’illustrer efficacement trois qualités essentielles de Bitcoin : facilité d’utilisation, rapidité d’exécution et quasi gratuité des transferts de bitcoins quels que soient la destination et le montant envoyé.

Ce ne sont pas pour autant les seules qualités de Bitcoin, loin s’en faut. Il me tient notamment à cœur, pour conclure au vu de l’actualité financière Gréco-Européenne (et face aux craintes de certains épargnants de voir une partie de leurs économies confisquée par Bruxelles[6] comme cela s’est déjà produit à Chypre en 2013), de rappeler que Bitcoin est très différent du système monétaire européen. C’est un réseau open-source et participatif architecturé de telle sorte qu’aucun utilisateur ne dispose de droits supérieurs aux autres. Ce qui signifie qu’il n’existe sur ce réseau aucune entité financière ou administrative qui puisse confisquer les fonds d’un utilisateur contre son gré.

Gageons qu’en ces temps incertains de nombreux épargnants n’y seront pas insensibles. En tout cas au vu du bank run grec actuel, il est évident que de plus en plus de citoyens grecs trouvent leurs soldes bancaires affichés en euros bien trop virtuels à leur goût, plus virtuels que du cash, plus virtuels que des voitures, et pour certains plus virtuels même que le solde d’un portefeuille Bitcoin !

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase
BitIt, achat de crypto-monnaies facile et rapide
SpectroCoin, le multi-services
Cex.io, Achat / Vente et échange de crypto-monnaies
Coinmama, l’achat bitcoin ethereum facile