Chargement
keyboard_arrow_up
AltcoinsBillets d'opinionICOs

Ceci n'est pas un article sponsorisé : ni BitConseil, ni les auteurs des articles présents dans la catégorie ICO ne touchent de revenu de la part des projets mentionnés. Il ne s'agit pas de conseils en investissement : ces articles d'analyse sont fournis à titre pédagogique et informatif uniquement.

Choon : secouer le monde de la distribution musicale par le biais de la blockchain ?

Choon, qu'est-ce que c’est ?

Choon prévoit d’être un service de streaming de musique ainsi qu’un écosystème de paiements basé sur la blockchain Ethereum (via un token ERC 20).
Jusque là, rien de bien fou, il s'agit d'un service comme les autres, offrant la possibilité aux créateurs de contenu d’y déposer leur contenu musical et de recevoir des paiements en monnaie numérique, ce que d’autres acteurs du crypto-écosystème prévoient déjà de faire ou réalisent déjà.
Cependant, par le biais de son jeton, son système de royalties off-chain, et ses smart contracts pour les artistes signés, Choon devient une sorte de solution all-inclusive conçue pour pallier les problèmes les plus récurrents de l’industrie musicale relatifs aux aspects de la distribution de contenu.

Le démarrage de l’ICO est prévu pour avril et le lancement de la plateforme devrait s’effectuer sans plus attendre dans le même mois.

À la tête du projet se place l’une des plus grandes figures de la musique électronique de cette décennie : Gareth Emery, figure de proue d’une communauté brassant des millions de personnes à travers le globe. Son statut de record seller à succès le place de la meilleure façon dans sa vocation à changer le système actuel, qu’il a lui-même réussi à dominer, malgré sa complexité que nous étudierons brièvement dans cet article.

Les chiffres :

  • Date de l’ICO : Avril 2018
  • Date de lancement effective : Juin 2018
  • Total Supply - distribution totale : 80.000.000 NOTES
  • Daily Supply - distribution journalière : 21 917
  • Type de jeton : ERC20
  • Durée : 5 ans

Les problématiques de l’industrie établie

L’industrie de la distribution musicale (diffusion, vente) est à l’heure actuelle plus monopolisée et centralisée que jamais : elle est principalement possédée par trois acteurs - Universal, Sony et Warner. À elles seules, ces compagnies représentent financièrement plus des deux tiers de l’industrie actuelle.
Il s’agit d’un environnement où la compétence est déséquilibrée, et où le statut de monopole occupé par ces firmes leur offre un contrôle quasi-total sur les médias musicaux nous atteignant. Elles disposent en effet des réseaux les plus conséquents pour exposer les œuvres et financer les artistes de leur choix, afin que ceux-ci puissent se produire à une fréquence dépassant celle de n’importe quel concurrent indépendant, aux ressources limitées .

Il faut ajouter à cela le fait que ces agences font office de tiers de confiance entre consommateurs et créateurs, et donc abusent bien évidemment de cette liberté pour optimiser leurs bénéfices.
Il ne s’agit pas d’une légende mais d’un fait avéré : les artistes ne reçoivent qu’un pourcentage limité sur la vente de leurs œuvres. En effet, ils reçoivent très souvent moins du tiers des profits générés par leur contenu, dans des conditions précaires. Les maisons de distribution rétribuent les artistes par le biais de bilans de ventes anecdotiques, émis tous les six mois et souvent retardés, le système d’émission lui-même étant trop complexifié.
Dans de telles conditions, un artiste démarrant peut difficilement compter d’une manière pratique sur les revenus que sa musique rapporte et ne dispose pas d’énormément de biais pour se rendre en justice ou accéder à ses gains plus rapidement, une fois engagé dans un contrat.

Pour finir, la division des revenus entre les artistes impliqués collectivement dans la réalisation d’une œuvre est souvent mal exécutée voire totalement inégale.

S’ajoute à cela le nombre faramineux d’intermédiaires légaux et de sociétés, engagés dans la réalisation d’un contrat de licence musicale, le copyrighting ainsi que la réutilisation des contenus, arguments que les grandes compagnies utilisent pour justifier les pourcentages actuels.

Flux des paiements

L’offre de Choon

Choon souhaite développer une crypto-monnaie facile d’adoption, aussi bien par les consommateurs que par les créateurs de contenus, dont l’usage permet la rétribution des artistes à hauteur de leur volume de distribution, mais bien plus encore.

Choon propose de rétribuer les artistes à hauteur de 80 % (maximum), sur les gains générés par le streaming de leur contenu, et ceci instantanément et de façon transparente ! Chose que clairement, les intermédiaires classiques sur les plateformes existantes peuvent difficilement proposer (e.g Paypal, cartes de crédit...)

Par-dessus le marché, le cheval de bataille de Choon repose sur l’intégration de « Smart Record Contracts » qui, même intégrés d’une manière primitive, représentent une solution beaucoup plus performante que ce qui est offert par le système actuel.

  • Grâce à ceux-ci, il serait possible d’établir et gérer les copyrights ainsi que les parts sur une œuvre d’une manière transparente et sans soumettre le processus à une chaîne interminable d’intermédiaires légaux et financiers.
  • Il sera également possible de redistribuer le revenu généré, en honorant les proportions établies par le contrat en question, dans les délais les plus courts. Cela supprimerait ainsi de nombreux maillons de la chaîne de confiance existant dans le système actuel, non nécessaires, optimisant donc la réalisation des actions. Plus d’experts légaux ou d’avocats requis à foison pour créer un contrat !

Il est bon aussi de présenter un concept intéressant autour de cette cryptomonnaie, qui est celui du « streaming for mining », qu’est-ce donc ?

C'est simple : tous les jours, 22000 jetons seront distribués et partagés entre les artistes proposant du contenu sur la plateforme à hauteur et proportion du nombre d’écoutes qu’ils suscitent. A l’image de Bitcoin à ses débuts, les rétributions seront conséquentes - dans le cas de figure où les premiers artistes à distribuer du contenu sur Choon seront peu nombreux. Cependant, au fur et à mesure que le nombre de créateurs augmentera, la division sera plus rigoureuse, et la rétribution limitée.

Smart Record Contract scenario

Un concept innovant

Mais ne l’oublions pas, pour que le token soit prospère et se maintienne dans la crypto-jungle, il faut lui trouver de multiples usages; or, ce n’est pas ce qui manque :

  • Le consommateur pourra utiliser ses NOTES pour payer sa cotisation streaming ou bien acheter l’œuvre de l’artiste afin de pouvoir la télécharger et l’écouter hors ligne.
  • Ce même jeton pourra être utilisé pour donner des pourboires à l’artiste de son choix, acheter des billets pour un concert ou encore des produits dérivés relatifs à l’artiste.
  • Il en va de même pour l’artiste qui pourra utiliser ses notes pour effectuer la promotion de son contenu ou même encore, encourager des utilisateurs à écouter son morceau contre rétribution, et enfin et bien entendu, celui-ci pourra transférer ses notes vers une plateforme d’échange classique et les convertir contre des devises courantes.

Intérêt, raisons d’adoption, concurrence

Cette plateforme, aux contours utopiques sur les bords, possédera cependant de nombreux atouts exploitables. Au-delà de l’idée selon laquelle elle pourrait proposer une approche révolutionnaire de la distribution musicale, il est bon d’indiquer aussi qu'elle se voit développée dans un environnement sain.

Toutefois, on ne peut nier l’existence de concurrents dans le même champ d’action tels que Voise, Opus ou bien Audiocoin. Cependant, ces plateformes font preuve de moins de transparence concernant les équipes qui les composent. La plupart d’entre elles sont créées par des programmeurs, qui sont certes talentueux, mais ne disposent d’aucun background dans ce domaine qu’est la distribution de contenus numériques et donc disposant d’une compréhension pratique limitée sur le sujet .

Conclusion

Ce projet, comme bien d’autres, témoigne du large potentiel pratique que l’on peut trouver grâce aux crypto-actifs, même s'il est perfectible : la réussite de cette entreprise ne sera assurée que dans un scénario de sollicitation dense de l’application. Il y a un potentiel suffisant pour en faire un jeton à surveiller dans son calendrier et considérer de prendre quelques minutes pour l'étudier.

À surveiller !

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase
BitIt, achat de crypto-monnaies facile et rapide
SpectroCoin, le multi-services
Cex.io, Achat / Vente et échange de crypto-monnaies
Coinmama, l’achat bitcoin ethereum facile