Chargement
keyboard_arrow_up
FinanceICOs

Après le succès de la levée de fonds effectuée par l’entreprise lyonnaise iEx.ec qui développe une plateforme de cloud computing décentralisé, nous nous intéressons aujourd’hui à Gnosis, un projet de plateforme de marchés prédictifs développé depuis 2015 dont l’ICO[0] débute aujourd’hui.

Description :

Gnosis est une plateforme en cours de développement bâtie sur Ethereum permettant de créer des marchés prédictifs. Dans un marché prédictif, n’importe qui peut parier sur un événement (par exemple, l’issue d’une élection). Ces différents paris sont agrégés, fournissant ainsi un consensus autour de la probabilité d’un événement. L’avantage des marchés prédictifs est de pouvoir obtenir une “opinion collective”, dynamique, moins biaisée que celle qui est évaluée par un sondage, de part l’incitation économique.

Dans le cas des marchés prédictifs de Gnosis, pour une proposition donnée, les utilisateurs prennent position et recevront leur récompense si leur prédiction était correcte via un smart-contract. Gnosis permettra non seulement de placer des options binaires (oui/non) mais aussi des questions à choix multiple ou encore des entrées numériques (exemple : “quel sera le score de tel candidat à l’issue du scrutin ?”)

L’architecture de Gnosis, bâtie sur la blockchain d’Ethereum, se décompose en trois niveaux : le coeur, les services et les applications.

  • Coeur : il s’agit des smart-contracts fondamentaux (création d’un événement, mise en place des mécanismes du marché, oracle et interface de gestion). Les frais de création d’un nouveau marché seront nuls et cette couche du protocole est et restera gratuite et open source.
  • Services : ces services utiliseront un modèle de frais semblable à celui des plateforme de change. Il s’agit de l’implémentation d’un state channel[1], de nouveaux mécanismes de marché, intégration d’un stablecoin[2] et de processeurs de paiement, de templates d’applications open-source, d’outils de personnalisation des applications, et d’un oracle.
  • Applications : il s’agit du front-end de certains marchés prédictifs en particulier. Dans le modèle économique proposé par Gnosis, une grande variété de marchés prédictifs pourront être proposés par des tierces parties en se reposant sur la même plateforme et les mêmes liquidités. Ces applications nécessiteront des frais, et s’appuieront sur des business models alternatifs (market making, vente d’informations, publicité…)

Le site web de Gnosis

Le whitepaper du projet

L’équipe :

L’équipe de Gnosis est composée de dix personnes travaillant à temps plein dont la moitié sont des développeurs, et souhaite s’étendre à 15 membres. Des conseillers prestigieux issus de l’univers des monnaies décentralisées et des blockchains, comme Joe Lubin (fondateur de ConsenSys) ou Vitalik Buterin, appuient également le projet.

Martin Koppelman : CEO de Gnosis, il est le créateur de Fairlay, le plus gros marché prédictif en bitcoins. Impliqué dans l’écosystème Ethereum, cet entrepreneur a travaillé sur différents mécanismes de consensus basés sur l’incitation économique.

Stefan George, CTO de Gnosis : entrepreneur et développeur, présent dans l’écosystème Bitcoin depuis 2013, il a également participé à la création de Fairlay et mis cette expérience au profit de ce projet plus ambitieux.

Vous pouvez voir l’équipe au complet sur le site web de Gnosis.

Le token :

Le token émis par Gnosis s’appelle le GNO. Les GNOs permettront de générer les Wisdom Tokens (WIZ), dont la valeur sera paritaire avec le Dollar US et qui serviront à payer les frais associés aux services et applications fournis par Gnosis (bien que l’utilisateur puisse payer ces frais en bitcoins ou en ethers).

Nombre d’unités créées : 10 millions de GNOs.

Réservées à l’équipe : 1 million de GNOs.

La crowdsale :

Guides de participation en fonction du moyen utilisé (Gnosis LightWallet, Kraken, MyEtherWallet, Mist, Parity)

Le mécanisme de vente choisi par Gnosis est basé sur les enchères inversées, appelées aussi “enchères hollandaises”. Partant de 30$, le prix du GNO diminuera à chaque bloc miné sur la blockchain d’Ethereum et les investisseurs sont libres d’acheter quand ils le désirent. Contrairement au mécanisme classique des ICOs où le prix du token augmente graduellement lors de la vente, l’équipe a fait le choix des enchères descendantes afin de ne pas provoquer de frictions entre les acheteurs et d’éviter les incertitudes quant à la création des tokens.

Début de la crowsale : lundi 24 avril à 19 h 00 (heure française).

Prix de départ du GNO : 30 $

Le prix suivra ensuite un schéma dégressif hyperbolique selon cette formule :

Prix d’un GNO = 4500 ETH / (nombre du bloc courant – nombre du bloc auquel a débuté la vente + 7500)

Note : l’intervalle temporel nécessaire pour produire un bloc sur le réseau Ethereum est d’environ 15 secondes.

Fin de la vente : lorsque 9 millions de GNOs auront été achetés OU lorsque 12,5 M$ auront été levés via la crowdsale. L’utilisateur paiera le prix fixé à la fin de la vente quelque soit la date à laquelle il a participé à la crowdsale. Les tokens qui n’auront pas été vendus seront reversés à la Gnosis Foundation.

Ce modèle d’ICO inédit a suscité calculs, débats et controverses au sein de l’équipe BitConseil :

  • Il est à noter qu’avec un tel système, contrairement aux ICOs “classiques”, l’investisseur n’a pas forcément intérêt à participer à la crowdsale dès son lancement.
  • Le mécanisme des enchères hollandaises, assorti de ses conditions de fin, favorise fortement l’équipe qui développe le projet : si le prix de sortie est élevé, la majorité des GNOs seront détenus par la fondation et non par les souscripteurs. Par exemple, si le prix du GNO est de 10$ lors de la fin de la crowdsale, les 12,5 millions de $ correspondront à 1,25 M de GNOs, et 7,75 M GNOs iront à la fondation. La capitalisation totale de Gnosis serait alors de 100 M$. A titre comparatif, la capitalisation d’Augur (plateforme de marchés prédictifs décentralisée concurrente, basée également sur Ethereum) est de l’ordre des 130 M $.
Distribution de la capitalisation des GNO tokens en fonction de l’état d’avancement de la crowdsale (en prenant un temps de création de bloc de 15 s).
  • Les tokens pourraient donc être centralisés. Le site spécialisé dans les ICOs Smith+Crown note cependant que c’est “moins problématique que cela pourrait l’être” étant donné que les GNOs ne donnent aucun droit de vote ou de création de bloc et que les frais et paiements peuvent être réalisés en ethers. L’équipe de Gnosis assure que le surplus sera utilisé pour payer de nouveaux développeurs.
  • D’après l’équipe de Gnosis, le but de ce mécanisme est au départ de favoriser la répartition des tokens entre gros et petits porteurs. Dans le cas d’un comportement irrationnel des acteurs économiques, cela peut s’avérer faux.

Cette ICO est donc à surveiller de près car elle nous informera sur la viabilité de ce modèle et sur le comportement des investisseurs.

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin