Chargement
keyboard_arrow_up
Finance

Le premier tiers de l'année 2015 a souligné l'intérêt très vif de certains des poids lourds de la finance internationale pour les crypto-technologies, et tout particulièrement pour la blockchain de Bitcoin.

Le New York Stock Exchange référence désormais le cours du Bitcoin

New York Stock Exchange

En janvier, le New York Stock Exchange (NYSE), figure de proue de Wall Street (capitalisation boursière la plus importante de la planète, 25 000 milliards d'USD), avait donné le ton en investissant une partie des 75 millions récoltés par Coinbase, la start-up californienne leader des paiements via le réseau Bitcoin dans le monde (2,2 millions d’utilisateurs, 2,8 millions de portefeuilles bitcoin, 39 000 commerçants et 7000 développeurs).

Tom Farley, président du NYSE
Tom Farley, président du NYSE

Cette semaine, le président du NYSE, Tom Farley, a déclaré : "Nous allons désormais utiliser notre nom, notre réputation et notre stature de fournisseur du Global Index Feed pour fournir les cours du bitcoin, que le reste du marché pourra regarder et utiliser"; il s'agit d'une annonce importante !

En effet depuis ce mardi , le Global Index Feed, l'indice de valeurs du NYSE, intègre le cours du bitcoin, avec la création du NYSE Bitcoin Index (NYXBT). Seront répertoriées en premier lieu les données provenant des transactions effectuées depuis la plate-forme d'échange de Coinbase, puis l'indice s'élargira aux autres plates-formes d'échange, qui devront répondre aux standards déterminés par le NYSE. L'indice est fourni gratuitement, mais seulement à court terme, probablement le temps d'intégrer les plus grosses plates-formes d'échange du marché.

Farley a également déclaré : "La nouvelle technologie ne nous intimide pas, elle nous excite." Bitcoin ? "C'était d'abord par curiosité et puis... n'attendons pas que cela évolue pleinement, prenons un siège assez tôt et voyons voir comment cela mûrit. Avec Bitcoin, vous n'avez pas besoin d'effectuer un investissement particulièrement massif en vue de faire un peu de développement, afin de rester au courant de la technologie..."

Certes, certes, même si pour le commun des mortels quelques dizaines de millions de dollars ou d'euros restent un investissement MASSIF, il faut reconnaître que pour le NYSE ce n'est pas grand-chose, et il faut bien suivre la technologie : les vieux loups de Wall Street n'ont pas entièrement mis le pied dedans, et il parait que l'on fait toujours des cotations à la criée derrières les portes du 18, Broad Street :

Goldman Sachs est également de la partie

Circle

Il y a quelques jours, c'était au tour du mastodonte financier Goldman Sachs de miser, avec la compagnie chinoise IDG Capital Partners, la coquette somme de 50 millions de dollars sur la start-up Circle. Circle propose des services financiers autour de la technologie blockchain pour "faciliter les paiements personnels en ligne, renforcer la sécurité et la confidentialité des transactions, simplifier les transferts d'argent numérique gratuits, instantanés et mondiaux". Il s'agit évidemment de transferts en bitcoins (BTC) mais aussi en dollars US. Nul doute que BitConseil reviendra sur l'application proposée par Circle, disponible sur iOS et Androïd.

Ainsi, tout Wall Street a les yeux tournés vers la monnaie digitale, comme en témoigne la déclaration de Tom Jessop, directeur du Goldman Sachs’ Principal Strategic Investments Group :

« L'industrie des services financiers devenant de plus en plus digitale et ouverte, nous décelons des opportunités significatives chez les compagnies et des solutions qui font la promesse de transformer les marchés globaux à travers l'innovation technique. Nous pensons que la vision de Circle et de son équipe exceptionnelle présente une formidable opportunité dans l'espace des paiements numériques »

Ce qui peut se traduire par : nous prenions le bitcoin pour un truc de rigolos, mais voyant que de plus en plus de gens l'utilisent parce que c'est plus fiable, plus rapide, plus sécurisé et moins cher que ce que l'on propose, on va y jeter un coup d'oeil. Poser quelques millions est un bon moyen de comprendre comment fonctionne cette foutue blockchain !

Le Nasdaq s’approprie la blockchain

NASDAQ, National Association of Securities Dealers Automated Quotations

C'est également au tour du NASDAQ, la National Association of Securities Dealers Automated Quotations, le plus grand marché électronique d'actions au monde, de s'intéresser de près aux crypto-technologies. Dans leur communiqué de presse du 11 mai on apprend que leur plate-forme Nasdaq Private Market (qui fournit aux entreprises privées des solutions de gestion des fonds, et qui leur permet notamment d'organiser leurs IPOs) va utiliser l'Open Assets Protocol (protocole open source qui s'est développé autour de Bitcoin et de la blockchain pour gérer des actifs digitaux). Le vice-président du Nasdaq, Fredrik Voss, a été nommé "Blockchain Technology Evangelist" et dirige l'initiative.

La Bourse suédoise facilite l’accès au Bitcoin

Le NASDAQ suédois a mis sur le marché ce lundi 18 mai un tout nouveau produit financier : Bitcoin Tracker One, créé par la plate-forme d'échange suédoise XBT Provider, elle-même dérivant du groupe KnC (fournisseurs de matériel de mining dans le monde entier via KnC Miner AB) Ce produit financier est un ETN pour "Exchange-traded note". Il s'agit du premier titre boursier légal permettant d'investir dans le bitcoin sans passer par le réseau lui-même. Le but avoué est d'attirer l'investisseur frileux en proposant d'effectuer l'investissement à sa place avec de la monnaie fiat, en l'occurence couronne suédoise ou USD, via ce produit financier, proposé par une plate-forme connue, sécurisée et régulée, et d'assigner un retour sur investissement également en monnaie fiat. Quelque part, c'est un peu comme acheter de l'or via un titre… Dans le cas de l'or papier, on sait aujourd'hui que l'or physique correspondant au titre associé est trop souvent invisible...

Conclusion...

La grosse artillerie de Wall Street va donc amener des capitaux dans les crypto-technologies afin d'en tirer connaissance et profit, en misant sur les entreprises prometteuses de la sphère fintech/crypto-technologique. On peut donc dire que c'est une bonne nouvelle pour l'industrie et les utilisateurs, en termes d'apport de liquidités; et cela offre aussi plus de visibilité mainstream pour le bitcoin. Cela encouragera-t-il également les gouvernements divers à accepter l'existence des devises monétaires alternatives telles que le bitcoin ? Nous l’espérons !

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase
BitIt, achat de crypto-monnaies facile et rapide
SpectroCoin, le multi-services
Cex.io, Achat / Vente et échange de crypto-monnaies
Coinmama, l’achat bitcoin ethereum facile