Chargement
keyboard_arrow_up
Altcoins

Si vous suivez de près les cryptomonnaies, vous avez probablement remarqué la croissance fulgurante de la capitalisation du XRP, le token proposé par la firme Ripple Labs. Mentionnée plusieurs fois dans la série Planète Bitcoin, l’entreprise a récemment conclu des accords très importants avec des géants de l’industrie bancaire.

A la fin du mois d’avril, dix institutions financières ont rejoint le réseau Ripple :  MUFG, BBVA, SEB, Akbank, Axis Bank, YES BANK, SBI Remit, Cambridge Global Payments, Star One Credit Union et eZforex.com. Il s’agit de banques plus ou moins importantes et de fournisseurs de services de paiement.

La firme a également livré la dernière version (0.60.3) de Rippled, l’interface utilisateur du logiciel serveur. Le XRP est désormais listé sur six plateformes de change supplémentaires (BitGo, BitSo, BitBank, Coinone, AlphaPoint et BuyBitcoin).

Ripple en bref

Ripple est un réseau de paiement interbancaire permettant d’effectuer des transactions transfrontalières à coûts réduits dans n’importe quelle devise. Pour cela, il s’appuie sur son protocole de consensus le RPCA et son token le XRP. Avant d’aborder son fonctionnement, il faut en définir les termes.

Interledger Protocol (ILP)

Ce protocole permet aux banques d’effectuer des transactions dans n’importe quelle devise au sein du réseau Ripple et ce quelle que soit la technologie du système utilisé.

Le token XRP :

Le XRP est le token natif du Ripple Consensus Ledger. Il n’est cependant pas obligatoire d’en posséder pour faire des transactions sur le réseau Ripple car les frais de transaction peuvent être payés en monnaie fiat. Cependant, afin d’être compétitif sur le marché des paiements transfrontaliers, le XRP sert à faire la liaison entre les différentes devises.

Gateway :

Les passerelles sont des entreprises fournissant des moyens pour permettre à la monnaie et autres formes de valeur d’entrer et de sortir du registre de consensus de Ripple. Il en existe trois types :

  • Issuing Gateway : reçoit de la monnaie ou d’autres actifs hors du réseau et crée les entrées correspondantes dans le registre.
  • Private Exchange : détient les XRPs et permet aux utilisateurs d’en acheter et d’en vendre. Contrairement aux autres cryptomonnaies, le change inter-devises s’effectue directement par le biais du protocole créé par Ripple.
  • Merchants : les commerçants acceptent des paiements via Ripple en échange de biens et services.

Ripple Connect

Il s’agit du système permettant de connecter les différents registres des institutions financières et régler en temps réel des paiements transfrontaliers de manière à préserver le grand registre et la confidentialité des transactions de l’institution financière. En outre, Ripple Connect permet aux banques d’échanger les informations, les frais et le délai de livraison estimé du paiement avant leur lancement, ce qui donne une visibilité à chaque transaction.

L’algorithme de consensus

Le whitepaper

L’algorithme de consensus de Ripple est résistant aux pannes byzantines et peut supporter jusqu’à 20% d’acteurs malicieux. Il fonctionne de façon asynchrone (les registres des différents noeuds n’ont pas forcément le même état durant le processus de consensus).

Serveur : entité qui a déployé le logiciel serveur de Ripple et participe ainsi au processus de consensus. Le logiciel client permet seulement d’effectuer des transactions.

Registre : comme sur le réseau Bitcoin, le registre est constitué de tous les soldes des différents utilisateurs. Ce registre est mis à jour en incluant les transactions qui ont fait consensus.

Liste de noeuds uniques (UNL) : chaque serveur possède une liste de noeuds uniques, un ensemble de serveurs faisant partie du réseau, sur lesquels il s’appuiera afin de déterminer le consensus. Ainsi, contrairement au réseau Bitcoin, le mécanisme de consensus ne nécessite pas d’avoir l’approbation de l’ensemble des noeuds du réseau. Chaque serveur ne consulte que les votes de son UNL et leur fait confiance sur le fait qu’il n’y aura pas de collusion, mais cela n’implique pas que chaque membre de l’UNL soit de confiance, s’il est considéré individuellement.

Proposant : chaque serveur peut diffuser des transactions sur le réseau afin de les inclure dans le processus de consensus, mais cette proposition ne sera considérée que par les noeuds comprenant ce serveur particulier dans leur UNL.

Le RPCA est exécuté par tous les noeuds plusieurs fois par minute. Lorsque le consensus est atteint, le registre courant est considéré “fermé” et devient le “last-closed ledger”. Il est identique sur tous les noeuds du réseau.

Les différentes phases du mécanisme de consensus :

  1. Chaque serveur prend toutes les transactions valides non traitées vues avant le début du tour de consensus (nouvelles transactions, transactions en attente, etc…) et les rend publiques sous la forme d’une liste, le “candidate set”
  2. Chaque serveur amalgame les différents sets de tous les noeuds présents sur son UNL et vote quant à la véracité de toutes les transactions.
  3. Les transactions recevant un pourcentage minimum de “oui” subiront la prochaine phase du processus s’il y en a une, tandis que celles qui n’ont pas reçu le quota minimal seront écartées ou incluses au début de la première phase du mécanisme de consensus pour le registre suivant.
  4. Phase finale de consensus : pour être validée définitivement, toute transaction requiert un pourcentage minimum d’approbation par l’UNL du noeud de 80%. Toutes les transactions satisfaisant cette condition sont inscrites dans le registre, le registre est alors fermé et devient le “last-closed ledger”.

Critiques

La communauté des investisseurs a émis de nombreuses critiques dès le lancement de Ripple.

  • Le XRP est un token “préminé” (créé et injecté au sein du protocole par les développeurs).
  • La centralisation : le nombre de validateurs est restreint (25 aujourd’hui).
  • Les consortium chains sont de manière générale décriées par la communauté car elles servent un but contraire à l’idéologie de Satoshi Nakamoto (se passer des banques).
  • Le prix semble surévalué malgré les avancées techniques et les récents partenariats qui ne justifient pas entièrement cette croissance incroyable (irrationalité du marché).

Perspectives

Ripple est la première permissionned blockchain[1] fonctionnelle de l’histoire. Malgré des débuts mouvementés (problèmes d’entente entre les fondateurs, méfiance des investisseurs due à la centralisation très importante des XRP chez l’équipe Ripple Labs), le projet est très prometteur pour les institutions financières qui veulent bénéficier des avantages des protocoles de registres distribués. Si Ethereum offre un éventail de possibilités quasi-infinies mais encore en voie de développement, l’équipe de Ripple Labs s’est focalisée sur un modèle de registre distribué avec un but simple : effectuer des transferts de fonds internationaux et inter-bancaires. La notion de “passerelle” est importante car il s’agit vraiment d’interface entre le monde bancaire et celui des cryptomonnaies et autres blockchains/DLTs…

Longtemps décriée pour le modèle de création du token sans minage et sa distribution, la firme vient de couper court aux doutes en annonçant qu’elle provisionnera d’ici la fin de l’année 55 milliards de XRP dans un compte sous séquestre sécurisé. Le but de la manoeuvre est de rendre prévisible la provision du token. Le compte sous séquestre permet de libérer progressivement les XRPs en fonction de la demande du marché tout en s’assurant qu’il est impossible d’en libérer la provision totale.

Les récents efforts de Corda et Hyperledger pour fournir des consortium chains ont probablement catalysé le développement de Ripple Labs, qui est sur le secteur depuis plusieurs années. Plus mature et fonctionnel que ses concurrents, le projet de Ripple Labs vient de franchir une étape importante et laisse présager une croissance intéressante pour le XRP qui devient le deuxième token le plus capitalisé du marché.

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin