Chargement
keyboard_arrow_up
Altcoins

Voici la traduction d’un excellent article d’Albert Szmigielski, ingénieur et chercheur spécialisé Blockchain, co-fondateur de la société CryptoIQ, à propos de Rootstock, l’ambitieux projet qui veut rendre Bitcoin Turing-complet grâce à la technologie sidechain. Cet article a initialement été publié sur blog.CryptoIQ.ca, vous pouvez consulter la version originale en anglais en suivant ce lien

Comme concept, la plateforme Rootstock[1] est une de ces idées qui, une fois proposée, paraît à l’évidence excellente. Fondamentalement, Rootstock a pour ambition de devenir ce qu’est Ethereum, une plateforme décentralisée et Turing-complète, pour contrats intelligents (smart contracts). Ceci étant, Rootstock aspire à utiliser l’écosystème Bitcoin plutôt que d’en créer un nouveau à partir de zéro. La façon dont tout cela sera accompli, c’est via la technologie sidechain[2] dont le développement n’est pas encore totalement achevé aujourd’hui. Cette approche admet à la fois des avantages et un certain nombre de défis qui lui sont propres. Nous allons décrire brièvement ce que la plateforme Rootstock promet d’offrir et nous discuterons ensuite les principaux points de la proposition.

La plateforme pour contrats intelligents

Les contrats intelligents représentent un domaine d’intérêt et de recherche très actif.  Ils ont été initialement proposés il y a plus de deux décennies par le désormais célèbre Nick Szabo[3] [4] [5]. En un mot, ce sont des contrats informatisés qui peuvent s’exécuter automatiquement, sur la base d’un ensemble de règles et de déclencheurs. Les contrats intelligents sont l’étape suivante, ou même la prochaine génération, d’automatisation d’une grande variété d’activités commerciales. Ils offrent la possibilité de révolutionner un grand nombre de modèles d’entreprise existants. À titre d’exemple, considérons l’assurance automobile qui est achetée à raison d’une souscription par voyage. Dès que la voiture commence à se déplacer, un contrat d’assurance est conclu et lorsque le voyage est terminé, sur la base d’un signal de l’utilisateur ou bien de la destination préprogrammée, le contrat d’assurance est résilié. Ce genre de schéma d’assurance pourrait même être mis en œuvre suivant un  modèle pair à pair, ce qui éliminerait totalement la nécessité des compagnies d’assurance traditionnelles. Voilà le genre d’innovation que des plateformes pour contrats intelligents, telles que Rootstock, rendront possible.

Les bons côtés de Rootstock

Rootstock promet un grand nombre d’innovations. Tout d’abord, il y aura une machine virtuelle (VM) Turing-complète qui sera également compatible avec la machine virtuelle d’Ethereum en incluant les opcodes de la VM d’Ethereum. Cela permet à des contrats Ethereum d’être tout aussi bien exécutés sur la VM de Rootstock. La plateforme vise un temps de latence de 20 secondes entre chaque bloc, et revendique environ 300 transactions par seconde (tps) au lancement, et une évolutivité à 1000 tps. Ceci est comparable à PayPal, mais pas aussi performant que les réseaux de cartes de crédit. Le plus grand avantage de Rootstock sur les autres plateformes c’est que, bien que recourant à sa propre Blockchain, Rootstock sera miné solidairement à Bitcoin (merge-mining), ce qui lui confère un niveau de sécurité comparable à Bitcoin. Cependant, cela supposera de convaincre les mineurs d’associer le minage de Bitcoin à celui de Rootstock (merge-miner). Rootstock affirme que cela pourra aider les mineurs à générer de meilleurs bénéfices, dans le sens où les frais gagnés par les mineurs pour l’exécution de contrats Rootstock participeront à une augmentation importante de leurs revenus. Cela est certainement possible si la plateforme devient populaire et que le volume de contrats exécutés dessus atteint un nombre conséquent.

Sidechain

Rootstock existera en tant que sidechain de Bitcoin. Si vous n’avez jamais entendu parler du projet sidechains vous pouvez examiner le livre blanc ici, ou vous pouvez lire l’explication des sidechains fournie par CryptoIQ ici. Sinon en résumé, une sidechain est une blockchain qui est séparée de la blockchain principale de Bitcoin, mais qui permet le transfert d’actifs entre les deux, dans les deux sens. Autrement dit, cela nous permet d’envoyer quelques bitcoins vers la sidechain et quand nous n’avons plus besoin qu’ils soient sur la sidechain on peut les renvoyer vers la chaîne principale. Ceci permet d’innover sans craindre que l’investissement soit réduit à néant, comme ce fut le cas avec des centaines d’altcoins. Etant une sidechain, Rootstock n’émettra pas une nouvelle monnaie ou un nouveau token. A la place, afin de payer pour les transactions Rootstock il y aura un ancrage bilatéral (Two way pegged) entre le token natif de Rootstock nommé RTC et bitcoin. Pour effectuer des opérations sur la plateforme Rootstock, il suffira de transférer des BTC vers la sidechain, ce qui aura pour effet de les immobiliser et de libérer le montant équivalent en RTC sur la plateforme Rootstock. Pour le transfert retour, le processus est répété en sens inverse. Les RTC sont immobilisés et les BTC sont débloqués.

La Fédération

Dans la pratique cependant, le transfert de BTC pour des RTC et vice-versa est un peu plus compliqué. Etant donné que Bitcoin n’a pas connaissance des transactions inscrites sur une autre blockchain, une solution de contournement est nécessaire. A cette fin, Rootstock recourra à une Fédération « d’entreprises Bitcoin de premier ordre » qui assureront la sécurité des transferts de fonds entre les chaînes. Pour motiver les membres de la Fédération, des frais pourront être prélevés sur ces opérations de transfert. Le verrouillage et le déverrouillage des fonds se feront automatiquement, sans intervention humaine. Un modèle multi-signatures sera probablement utilisé, dans lequel un certain seuil de membres de la Fédération signe une transaction de transfert visant à libérer des fonds bloqués. Il s’agit bien sûr d’un modèle qui ne réduit que partiellement le rôle des tiers de confiance (modèle « Semi-Trust-Free »).

Les cas d’utilisation

Une plateforme pour contrats intelligents à usage universel peut être utilisée pour absolument tout ce qui passe par la tête des développeurs. Le livre blanc de Rootstock présente quelques applications évidentes. Les micro-paiements en sont une, étant donné que le réseau Bitcoin devient probablement trop coûteux en raison de la hausse des frais. Les paiements rapides sont un cas d’utilisation naturelle résultant de la production rapide de blocs. Les services de dépôt sous séquestre (escrow) sont possibles en raison de la compatibilité de la plateforme avec les contrats intelligents, de même que les échanges P2P, les jeux de hasard online, et les marchés de prédictions. Le micro-crédit est une autre possibilité et Rootstock est réputé travailler avec la Banque mondiale pour permettre l’offre de micro-crédits à plus grande échelle[6] [7]. D’autres cas d’utilisation comprennent la création d’altcoins, la représentation d’actifs sous forme de token, les transferts de fonds internationaux, un registre de propriété intellectuelle, des systèmes de vote, une traçabilité des chaînes de production, des systèmes de réputation en ligne, des systèmes d’identité numérique et une monnaie universelle de jeux. Il y a beaucoup plus de cas d’utilisation, et si la plateforme attire les développeurs nous verrons probablement un grand nombre d’utilisations éclairées.

Contribution à l’écosystème Bitcoin

La plateforme Rootstock vise à permettre la création de contrats intelligents sur la plateforme Bitcoin, en se servant d’un token (RTC) qui est lié à bitcoin et qui peut être échangé à parité de cours contre des bitcoins. Il existe d’autres fournisseurs de contrats intelligents tel que Counterparty ou OMNI qui sont construits sur la blockchain de Bitcoin et qui héritent par conséquent des inconvénients de cette blockchain. Ce que propose Rootstock c’est un degré de sécurité équivalent à Bitcoin avec un degré de flexibilité équivalent à Ethereum. Si une telle plateforme devenait populaire, il est très probable que cela stimulerait non seulement l’utilité, mais aussi la valeur du réseau Bitcoin et de sa devise, le bitcoin. En outre, si Rootstock peut fournir aux mineurs une source de revenus supplémentaire et soulager la Blockchain de Bitcoin d’une portion de son volume de transactions, l’écosystème tout entier en bénéficierait.

Dans la Pratique

Le livre blanc Rootstock est sorti en décembre 2015, lors de la conférence « laBitconf »[8], en tant que projet. On ne sait pas à quel stade de développement en est la société. Actuellement il n’y a pas de code disponible à inspecter, ni aucune partie de la suite logicielle diffusée au public. Rootstock a reçu un investissement de Coinsilium[9] valorisant la jeune société à 5 millions de dollars. Nous supposons que les investisseurs ont pris les précautions nécessaires. Une fois que la plateforme sera délivrée dans la nature nous pourrons investiguer davantage et juger de sa viabilité et de sa convivialité.

Conclusion

Rootstock est une plateforme pour contrats intelligents très prometteuse. Elle promet des fonctionnalités comparables à celles d’Ethereum avec une sécurité comparable à celle de Bitcoin. Elle sera liée à Bitcoin via une sidechain. La plateforme sera rétro-compatible avec Ethereum. Il n’y aura pas de nouvelle monnaie émise, à la place ce sont les bitcoins qui seront indirectement utilisés via le token natif de Rootstock. L’arrimage du token à bitcoin sera assuré par une fédération de sociétés Bitcoin, matures, sûres et respectables. Il y a un nombre important d’applications pour lesquelles la plateforme peut être utilisée. L’équipe Rootstock elle-même est en train de travailler sur le micro-crédit. La plateforme Rootstock apporte les contrats intelligents à l’écosystème Bitcoin, et espère faire croître les revenus des mineurs en leur permettant de prélever des frais de transaction sur les contrats Rootstock. Le code source de Rootstock n’a pas encore été publié. Nous plaçons beaucoup d’espoirs dans cette plateforme, et si elle délivre tout ce qu’elle promet, elle aura un avenir brillant.

References

Les sidechains expliquées (en anglais) http://blog.cryptoiq.ca/?p=19
[1] Rootstock Whitepaper https://uploads.strikinglycdn.com/files/90847694-70f0-4668-ba7f-dd0c6b0b00a1/RootstockWhitePaperv9-Overview.pdf
[2] Sidechains Whitepaper https://blockstream.com/wp-content/uploads/2014/10/sidechains.pdf
[3] http://szabo.best.vwh.net/smart_contracts_idea.html
[4] http://szabo.best.vwh.net/smart.contracts.html
[5] http://szabo.best.vwh.net/index.html
[6] https://www.cryptocoinsnews.com/rootstock-merges-bitcoin-ethereum-help-world-bank-micro-lending/
[7]http://www.ibtimes.co.uk/rootstock-merges-bitcoin-ethereum-help-world-bank-drive-financial-inclusion-1528902
[8] http://www.labitconf.com/
[9] https://www.cryptocoinsnews.com/coinsilium-investment-rootstock/
http://bravenewcoin.com/news/rootstock-is-coming-are-ethereums-days-numbered-or-will-the-18-million-dollar-idea-survive/

Traduction par Benoit Huguet

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase