Chargement
keyboard_arrow_up
AltcoinsFinance

Le premier article de cette série consacrée au hack de TheDAO devait permettre à chacun de découvrir le contexte et les faits : 3,6 millions d’ethers, soit plus de 50 millions euros, ont été détournés du smart-contract Ethereum TheDAO par un hacker. Si cette histoire et tous les termes techniques employés vous semblent obscurs, n’hésitez pas à consulter cette première partie, il s’agit d’une bonne introduction au sujet.

Maintenant, dans les articles suivants nous allons chercher à déterminer quelle pourrait être la meilleure stratégie à adopter face à cet incident majeur. Le débat fait rage et aucune des solutions proposées n’est parfaite. Pour autant le dilemme est assez simple à résumer : s’agit-il de modifier le protocole Ethereum (Fork) pour pouvoir restituer les fonds détournés par le hacker à tous ceux qui avaient investi dans TheDAO, ou s’agit-il de conserver le protocole Ethereum inchangé et de laisser ces investisseurs encaisser leurs pertes, quitte à ce que le hacker s’enfuie avec les fonds détournés ?

Entre deux maux, il faut choisir le moindre.

Aristote, Éthique à Nicomaque, IVème siècle av JC.

Découvrons dans cet article les principaux arguments des partisans du Laissez-Faire.

Le camp du Laissez-Faire

L’argumentation des partisans du Laissez-Faire est assez simple :

  • Tous ceux qui ont investi dans TheDAO savaient que leur placement était risqué. Certains développeurs de premier plan avaient émis des réserves quant à la viabilité de ce smart-contract (exemples ici, et ), et surtout les termes et conditions de TheDAO stipulaient explicitement que le code puisse contenir des bugs menant à une perte partielle ou totale des ethers investis et des DAO tokens émis :

Le concept de DAO est à la fois de nature expérimentale et non prouvée. Il existe un risque que, en tant que projet open source, tout contributeur au logiciel TheDAO puisse introduire des faiblesses ou des bugs dans le logiciel TheDAO, causant la perte de DAO Tokens ou ETH dans un ou plusieurs, voire la totalité des comptes du Titulaire des DAO Tokens.

TheDAO, traduction d’un extrait des termes et conditions
  • D’autre part, le hack de TheDAO tient au fait que ce smart-contract était mal codé (au niveau de la fonction split). Cela n’a rien à voir avec le protocole Ethereum qui n’a fait qu’exécuter scrupuleusement les instructions du smart-contract. En d’autres termes la machine virtuelle Ethereum fonctionne correctement, contrairement au smart-contract TheDAO qui contenait une faille.
    A ce titre, les termes et conditions de TheDAO spécifiaient clairement que le code prévaut sur les descriptions qui peuvent en être faites. Ce code étant public et librement accessible, il appartenait à chaque investisseur de s’assurer qu’il était bien écrit[1].

[…] dans la mesure où vous croyez qu’il  puisse y avoir quelque conflit ou divergence que ce soit entre les descriptions offertes ici et la fonctionnalité du code TheDAO situé à l’adresse 0xbb9bc244d798123fde783fcc1c72d3bb8c189413, le code de TheDAO contrôle et dicte tous les termes de la création de TheDAO

TheDAO, traduction d’un extrait des termes et conditions

Pour résumer les faits :

Aux yeux des anti-fork (dont voici une petite liste), des investisseurs un peu trop optimistes ou négligents ont décidé d’investir sur un smart-contract mal conçu. Ils ont pris un risque, ils ont perdu. Cela ne justifie pas une modification du protocole Ethereum pour aller les sauver. Contrairement à TheDAO, le protocole Ethereum fonctionne conformément aux attentes et il était tout à fait possible de ne pas investir dans « TheDAO ». Tous ceux qui n’ont pas investi dans TheDAO, la majorité des utilisateurs d’Ethereum, ont leurs Ethers en sécurité et tous ceux qui ont investi dans TheDAO devraient prendre leurs responsabilités et encaisser leurs pertes. Quant au hacker, il s’agit de lutter contre lui non pas au niveau du protocole, mais au niveau du droit (ce qui risque de ne pas être une mince affaire, mais c’est une autre histoire…).

Sur le fond du problème :

Aux yeux des anti-fork l’intérêt principal des smart-contracts et de la comptabilité par Blockchain réside dans leur immuabilité et leur capacité de résistance à la censure. A ce titre, modifier le protocole Ethereum dans le but de réécrire un « smart-contract » parce que finalement son exécution déplaît à certains, ou encore censurer l’exécution de certaines transactions, c’est revenir sur les deux propriétés, immuabilité et résistance à la censure, qui font que le concept de Blockchain et de smart-contract ont de la valeur.
Formulé autrement, si de nombreux crypto-enthousiastes font l’éloge de la décentralisation, c’est précisément parce que la décentralisation garantit ces deux propriétés, et si Bitcoin ou Ethereum se distinguent de Paypal c’est principalement à travers ces deux propriétés. Voilà pourquoi de nombreuses personnes sont farouchement opposées à toute modification du protocole Ethereum dans le but de refaire le match TheDAO.

Sur une note plus philosophique :

L’idée sous-jacente, c’est qu’il ne peut pas y avoir de liberté sans responsabilité.

La plus grande liberté d’échanger de la valeur avec autrui, l’absence d’intermédiaires et le total contrôle sur son argent qu’offrent les protocoles Bitcoin ou Ethereum s’accompagnent nécessairement d’une plus grande responsabilité de chacun vis-à-vis de l’utilisation de son argent.

  • Sauvegardez et stockez convenablement votre monnaie numérique décentralisée sinon vous finirez par la perdre.
  • N’investissez pas inconsidérément votre argent dans des projets que vous ne comprenez pas sinon vous finirez par le perdre.
  • N’envoyez pas de l’argent à n’importe qui sur un coup de tête car une fois effectuée vous ne pourrez plus annuler une transaction Bitcoin ou Ethereum.

En contrepartie, personne n’est en mesure de geler vos comptes Bitcoin ou Ethereum contre votre gré[2]. Personne ne peut bloquer certaines de vos transactions Bitcoin ou Ethereum et vous empêcher de soutenir les projets et les causes dans lesquels vous croyez[3]. Enfin, vous êtes totalement libre d’échanger avec n’importe quel participant au réseau quelle que soit sa situation géographique. Un Vénézuélien pourra échanger des bitcoins ou des ethers avec un Chinois sans devoir au préalable en demander la permission à qui que ce soit.

En conclusion :

Aux yeux des anti-fork, le hack de TheDAO est un incident malheureux qui doit servir de leçon et de rappel à l’ordre adressé à tous ceux qui investissent de façon irraisonnée. Pour lutter contre ce genre d’événement il ne s’agit pas de modifier le protocole Ethereum à posteriori pour renflouer les imprudents, mais au contraire d’éduquer et de sensibiliser les participants au réseau de sorte qu’à terme chacun agisse de façon plus responsable.

Depuis la première enfance jusqu’à l’extrême vieillesse, notre vie n’est qu’un long apprentissage. Nous apprenons à marcher à force de tomber ; nous apprenons par des expériences rudes et réitérées à éviter le chaud, le froid, la faim, la soif, les excès. Ne nous plaignons pas de ce que les expériences sont rudes ; si elles ne l’étaient pas, elles ne nous apprendraient rien.

Frédéric Bastiat, Harmonies Économiques

Evidemment, tout le monde ne partage pas ce point de vue, nous verrons les arguments des partisans d’une modification du protocole Ethereum dans un prochain article.

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase