Chargement
keyboard_arrow_up

today 12 Fév 2016 folder_open Tutoriels

Mise à jour 26 février 2017 : face à l’engouement grandissant pour Bitcoin, le cours du bitcoin s’est fortement apprécié 🙂 . Malheureusement, dans le même temps, les frais de transaction se sont envolés 🙁 … L’article a été révisé pour tenir compte de cette situation. 

Lorsque vous débutez avec Bitcoin, que vous n’ayez pas encore franchi le pas de l’achat ou que l’on vous ait offert quelques BTC à Noël, l’une des étapes importantes est la création d’un portefeuille Bitcoin, ou Bitcoin wallet en anglais. Ce mini-guide est donc destiné aux débutants pour vous permettre de savoir ce qu’est un portefeuille Bitcoin et comment l’utiliser, au travers d’un exemple simple, Electrum Bitcoin Wallet.

Qu’est-ce qu’un portefeuille Bitcoin ?

Même si cette dénomination est assez explicite, il peut être intéressant de commencer par une explication.

Tout comme avec vos euros, le portefeuille Bitcoin permet en premier lieu de stocker vos bitcoins, d’où son nom 🙂

Il se rapproche fortement de la gestion d’un compte bancaire électronique, vous permettant également d’envoyer/recevoir des bitcoins, effectuer un suivi de vos transactions, etc.

Il existe plusieurs sortes de portefeuilles Bitcoin, suivant votre support :

  • En ligne, c’est le cas de Circle par exemple.
  • Mobile, comme Mycelium Wallet.
  • Ordinateur de bureau, par exemple Armory.
  • Voire physique (hardware wallets ou paper wallets), comme Ledger[1].

Ces portefeuilles sont divisés en deux grandes catégories :

  • Les portefeuilles full-nodes, qui stockent l’intégralité de la blockchain bitcoin[2] sur votre ordinateur, et permettent ainsi d’être un utilisateur actif du réseau. C’est le principe de la décentralisation. Vous devrez cependant disposer d’un espace disque assez conséquent pour enregistrer la blockchain et la mettre à jour de façon régulière.
  • Les portefeuilles légers (light wallets), qui, dépendants du réseau, ne stockent pas la blockchain de façon locale. Ils se basent généralement sur des serveurs, sans forcément leur faire totalement confiance en vérifiant l’intégrité des données, comme le fait Electrum Bitcoin Wallet.

Sans trop nous étendre sur le côté technique, un portefeuille Bitcoin génère et stocke en réalité des couples clé publique/clé privée. Ces clés vont permettre d’effectuer des transactions et d’en assurer l’intégrité, la clé publique étant communément appelée Adresse Bitcoin et la clé privée étant votre signature[3]. C’est ce que l’on appelle de la cryptographie asymétrique. Pour recevoir, vous n’avez besoin que d’une clé publique, cependant pour dépenser, la clé privée est nécessaire. Techniquement, envoyer des bitcoins c’est signer une transaction sortante avec votre clé privée (de manière automatique bien sûr, en cliquant sur un bouton).

Maintenant que vous avez les bases de ce qu’est un portefeuille et à quoi il sert, nous allons entrer dans la pratique et créer notre premier Bitcoin wallet. Pour ce tutoriel, j’ai choisi Electrum Bitcoin Wallet.

Electrum Bitcoin Wallet

Pour commencer, pourquoi ce choix ?

En premier lieu, il nous fallait un portefeuille suffisamment sécurisé, facile d’utilisation et léger, trois qualités que regroupe Electrum et qui plairont au plus grand nombre.

En tant que client léger, il ne stocke donc pas l’intégralité de la blockchain sur votre support et communique alors avec de puissants serveurs sans pour autant leur faire confiance. Dans ce sens, il n’envoie pas vos clés privées aux serveurs et utilise la technique SPV (pour Simple Payment Verification)[4].

Bien évidemment, Electrum a d’autres qualités et fonctionnalités, pour ne pas tout citer :

  • Disponible sur les principales plateformes[5]… sauf iOS ! Je ne suis pas un afficionado des téléphones à la Pomme, mais il semblerait que BreadWallet soit une alternative plutôt appréciée.
  • Gère le MultiSig (permettant d’avoir plusieurs clés privées pour une même clé publique, et ainsi par exemple nécessiter la signature de plusieurs collaborateurs pour valider une transaction).
  • Gère le cold storage[6]
  • Gère certains Hardware Wallets[7]: Trezor, Ledger, Keepkey
  • Gère le Two-factor authentification[8] (le système est en réalité un multisig pour lequel vous êtes le possesseur de deux clés privées)
  • Electrum a été créé par un français, Thomas Voegtlin, en 2011. Il est donc sur le marché depuis longtemps et de ce fait, très utilisé.

Installation d’Electrum

Passons au vif du sujet et rendez-vous dès à présent sur la page Download d’Electrum Bitcoin Wallet :

https://electrum.org/#download

L’installation est très simple.

Sous Windows, j’utiliserai l’installateur (Windows Installer). Sous OSX, un exécutable à télécharger.

Sous Linux, il vous faut tout d’abord installer les dépendances :

sudo apt-get install python-qt4 python-pip

Puis Electrum lui-même :

sudo pip install https://download.electrum.org/2.5.4/Electrum-2.5.4.tar.gz

Création du portefeuille Bitcoin

Il est temps de créer notre premier portefeuille Electrum !

A l’ouverture du logiciel, l’assistant se lance et vous proposera un choix similaire à la figure suivante :

Assistant d'installation Electrum Bitcoin Wallet
Assistant d’installation Electrum

Je passe par-dessus les différentes propositions pour aller au plus simple : créer un nouveau portefeuille (Create new wallet) de type standard (Standard Wallet). Cliquez donc sur Next.

L’écran suivant vous affiche votre seed (graine en français) qui vient d’être générée, une suite de 13 mots aléatoires. Celle-ci vous servira notamment à la restauration de votre portefeuille en cas de problème sur votre ordinateur ou de perte de votre mot de passe. ATTENTION ! Vous l’aurez donc compris, cette graine est très importante ! Elle doit être stockée de manière très sécurisée, par exemple sur papier résistant aux intempéries, enfermé dans un coffre-fort gardé par des robots tueurs qui neutraliseront quiconque essaiera d’ouvrir le dit coffre-fort (sauf vous-même, soyons réalistes), ce dernier devant pouvoir encaisser le choc d’une bombe nucléaire. Si vous n’avez pas tout ce matériel (honte à vous), commencez par la noter sur papier en prenant soin de ne jamais le perdre et surtout de ne jamais la divulguer !

La graine pour retrouver votre portefeuille Bitcoin
La graine que je ne dévoile pas !

Cliquez donc sur Next.

Electrum va alors vous demander d’entrer la graine que vous venez de noter, une petite vérification pour être sûr que vous n’avez pas fait d’erreur. Une fois inscrite dans la zone de saisie prévue à cet effet, cliquez sur Next à nouveau.

Cette fois Electrum vous demande de choisir un mot de passe pour encrypter vos clés. Une sécurité supplémentaire qui n’est pas pour nous déplaire.

Choisissez bien votre mot de passe Electrum

Ce mot de passe vous sera donc demandé à chaque fois que vous désirerez effectuer un paiement avec votre portefeuille Electrum. En réalité il est optionnel mais je déconseille fortement de passer outre cette sécurité. Entre parenthèses, un mot de passe fort et unique, contenant minimum douze caractères, des lettres en minuscules et majuscules, des chiffres et des caractères spéciaux, est toujours recommandé même si difficile à inscrire au fond de votre tête.

Cliquez enfin sur OK et Electrum va générer les adresses Bitcoin associées à votre portefeuille !

Installation d'Electrum terminé !

Et voilà ! Votre portefeuille Electrum est prêt et disponible à l’utilisation ! 🙂

Votre portefeuille Electrum Bitcoin Wallet prêt à être utiliser
Interface du portefeuille Electrum

Interface du portefeuille Electrum

Comme vous le voyez sur la figure précédente, le portefeuille Electrum se présente de manière très simple : un onglet correspondant à chaque type d’utilisation, ainsi que quelques menus classiques.

L'interface de Electrum Bitcoin Wallet

Sans rentrer dans les détails, voici quelques-unes des options disponibles dans les menus :

  • File: vous pouvez ouvrir un portefeuille (ceux-ci sont enregistrés, sous Windows par défaut, dans le répertoire suivant : C:\Users\<nomUtilisateur>\AppData\Roaming\Electrum\wallets), créer/restaurer un nouveau portefeuille, ou encore sauvegarder une copie de votre portefeuille courant (à noter que le nom que vous donnerez à votre fichier correspondra au label de votre portefeuille, afin de le retrouver plus facilement).
  • Wallet: vous pouvez enregistrer un nouveau contact, pour retrouver plus aisément une adresse vers laquelle vous faites des paiements réguliers, changer votre mot de passe, retrouver votre seed, afficher votre Master Public Key, qui sert notamment lors de la configuration d’un MultiSig, ou encore exporter vos clés privées.
  • Tools: il y a là quelques options qui intéresseront plus un débutant, que je vais donc détailler un peu plus, comme la configuration d’affichage du wallet, l’activation de plugins utiles ou encore le chargement d’une transaction (on y revient dans le paragraphe traitant des transactions).
Ne pas oublier de configurer les dynamic fees dans Electrum
Mise à jour 2017 : pour ne pas vous tromper et toujours avoir vos transactions traitées rapidement par les mineurs, privilégiez les frais dynamiques (screen shot 2016, electrum 2.5.4).

Dans le menu Tools, cliquez sur Preferences pour afficher une petite fenêtre similaire à la figure ci-dessus (les options par défaut ne sont pas forcément celles que j’ai sélectionnées).

Dans l’onglet Transactions vous pouvez spécifier les fees (frais) associés à vos transactions. Les fees sont nécessaires au bon fonctionnement du réseau décentralisé Bitcoin. Ils vont permettre de récompenser les mineurs, ceux qui, grâce à leur travail, valident l’intégrité de la blockchain. Vous pouvez paramétrer des fees dynamiques ou bien manuels (vous règlerez alors vos fees au moment de la transaction). Si vous avez suivi, vous comprendrez alors qu’une transaction sans fee a de très, très faibles chances d’être propagée sur la blockchain.

L’option « Use change addresses » mérite aussi une petite explication, en commençant par un petit aparté.

Electrum est ce que l’on nomme un portefeuille HD[9]… d’accord ! Mais qu’est-ce qu’un portefeuille HD ?

Décrit dans le BIP 0032[10], un HD Wallet permet de générer autant de clés privées que vous le désirez à partir d’une même graine de départ[11]. Cette technique rend alors possible de retrouver tous vos couples clé publique/clé privée à partir de cette seule graine et donc par exemple de porter votre portefeuille sur différents supports. Voilà pourquoi votre coffre-fort gardé par des robots tueurs et la non-divulgation de cette graine sont très importants !

« Use change addresses » va alors nous permettre d’utiliser une adresse différente pour chaque transaction. Après avoir effectué par exemple un paiement à l’aide d’Electrum, en utilisant la première adresse de la liste, celui-ci la fera disparaître pour que la prochaine transaction utilise l’adresse suivante, et ainsi de suite, rendant le suivi de vos transactions plus difficile pour un œil extérieur.

Dans l’onglet Appearance, vous pouvez régler certains paramètres d’affichage.

Configurer votre blockchain explorer dans Electrum

Pour ma part, je préfère avoir mon solde de bitcoins en BTC et utiliser Blockchain.info comme explorateur de blocs (vous permet notamment un monitoring d’une adresse Bitcoin). L’option de langue vous permet de choisir le français, cependant à l’heure où j’écris, sur la version 2.5.4 d’Electrum, rien n’est affiché en français.

Pour finir avec le menu Tools, il y a dans les plugins un petit indicateur qu’il peut être utile d’afficher, c’est l’exchange rate[12]. Dans ses paramètres vous pourrez sélectionner la source (Coinbase dans la figure ci-après) et la devise.

Afficher le taux de change actuel du Bitcoin

Mise à jour 2017 : le point sur les frais

Sans entrer dans le débat sur la taille des blocs, il suffit de savoir que les capacités du réseau Bitcoin sont limitées. À l’heure actuelle (la mise à jour SegWit n’étant pas active), les mineurs ne peuvent traiter qu’environ 4 transactions par seconde (4Tx/s). Lorsque le nombre de transactions émises sur le réseau Bitcoin est inférieur à ce seuil, pas de problème, toutes les transactions sont traitées rapidement, même celles qui n’incluent aucun frais. En revanche quand la demande explose et dépasse ce seuil, les mineurs traitent en priorité les transactions qui incluent le plus de frais. C’est pourquoi, il est conseillé d’inclure des frais plus importants quand le nombre de transactions émises sur le réseau Bitcoin est plus important. C’est exactement ce que propose Electrum à travers l’option “Dynamic Fees” : en choisissant cette option les frais de transaction s’adapteront automatiquement au taux d’engorgement du réseau. De la sorte, vous ne vous retrouverez jamais à attendre des jours que votre transaction soit traitée par les mineurs.
Évidemment, si vous n’êtes pas pressé, vous pouvez aussi décocher cette option et spécifier manuellement des frais moindres.

Spécifier des frais adaptés avec l’option “Dynamic Fees”

Quelques liens utiles à propos des frais de transaction :

Deux sites pour évaluer le montant des frais associés à chaque transaction Bitcoin :

  • https://bitcoinfees.21.co/ : présentation visuelle des frais de transaction par la start-up Bitcoin 21 inc.
  • https://estimatefee.com/ : interface un brin austère permettant d’estimer assez finement le montant optimal de frais à payer pour différents types de transaction Bitcoin.

Replace-By-Fee :

L'option replace-by-fee d'Electrum Bitcoin Wallet vous permettra d'accélérer vos transactions
La nouvelle interface d’Electrum 2.7.18 : à côté des frais dynamiques, l’option “Replace-By-Fee” est apparue.

Autre nouveauté, l’option Replace-by-fee : du point de vue de l’utilisateur cette option permet d’augmenter le montant des frais associés à une transaction qui a déjà été émise sur le réseau mais qui tarde à être confirmée par les mineurs. Cette option permet donc de débloquer une situation en augmentant les frais à postériori.
Néanmoins, pour effectuer cette opération avec Electrum il faut impérativement que l’option ait été coché lors de l’envoie de la première transaction, (celle dont ont veut accélérer la confirmation)

Replace By Fees,

Utilisation du portefeuille Electrum

Pour finir ce tutoriel, passons à l’utilisation à proprement parler de notre portefeuille. Je ne vais pas m’attarder sur toutes les possibilités, parfois peut-être trop techniques, et me concentrer sur les principales fonctions qui vous intéressent, l’envoi et la réception de bitcoins, ainsi que le suivi de vos transactions.

Passons rapidement sur l’onglet Addresses. Il contient la liste de vos adresses générées par Electrum à la création de votre portefeuille. De base, il vous a généré une vingtaine d’adresses. Une bonne pratique consiste justement à utiliser une adresse différente dès que l’occasion se présente, à chaque transaction si possible. Si vous avez paramétré l’option « Use change addresses », c’est exactement ce qu’elle permet de faire de manière automatique ![13]

Les différentes options disponible à partir d'une adresse Bitcoin depuis Electrum

Un clic droit sur une adresse vous affichera un petit menu contextuel vous permettant entre autre d’assigner un label à une adresse[14], mais aussi, très important, de copier votre adresse pour aller la coller où vous voudrez pour recevoir des bitcoins. Imaginons par exemple que vous ayez acheté des bitcoins sur une plateforme de change, vous pourrez alors les retirer à l’aide de l’une de vos adresses fraîchement créées et ainsi stocker vos bitcoins dans votre portefeuille personnel.

Dans l’onglet Receive, vous retrouverez justement la première adresse de la liste dans le champ Receiving address. Cet onglet vous permet en plus de créer une requête de paiement, en spécifiant même le montant demandé.

tutoriel pour recevoir des bitcoins avec Electrum Bitcoin Wallet
Recevoir des bitcoins avec Electrum

A droite, un QR Code correspondant à la requête de paiement est généré. En cliquant dessus vous pourrez le voir en un peu plus grand et par exemple faire une impression d’écran pour l’afficher sur votre site comme nous l’avons fait ici sur BitConseil[15].

A noter que vous pouvez également sauvegarder cette requête de paiement, si un montant est spécifié. Elle apparaitra alors en dessous en statut « pending »[16]. Vous pourrez ensuite notamment l’enregistrer dans un fichier .bip70 qu’il sera alors possible d’envoyer à quelqu’un pour que ce dernier effectue le-dit paiement.

Pour terminer, examinons l’onglet Send.

Nous arrivons à la fin de ce tutoriel et j’espère que même un débutant comprendra les informations qu’on lui demande. Si ce n’est pas le cas, c’est que j’ai mal fait mon travail :p

Comment envoyer des bitcoin avec Electrum Bitcoin Wallet
Envoyer des bitcoins avec Electrum. Attention ! 0.00005 btc de frais c’était le bon temps, en 2017 mieux vaut cocher les frais dynamiques.

Le champ Pay to correspond donc à l’adresse vers laquelle vous désirez effectuer une transaction Bitcoin.

Le champ Description comme son nom l’indique vous permet d’ajouter une description de la transaction.

Amount est le montant à envoyer. Vous pouvez soit entrer un montant en BTC (ou mBTC suivant comment vous avez paramétré votre affichage), soit en Euros, l’équivalence s’inscrivant automatiquement sous vos yeux.

Enfin les fees sont calculés mais peuvent être modifiés si vous avez paramétré les fees manuels.

Simple comme bonjour, vous pourrez alors envoyer vos bitcoins à l’adresse désirée !

Notez également les deux petites icônes tout à droite du champ Pay to. La première, le QR Code, vous permet de scanner un QR Code comme celui que nous affichons ici sur BitConseil. Le scan de QR Code n’est cependant pas disponible sous Windows. La seconde icône, en forme de petit répertoire, vous permet d’ouvrir un fichier de transaction (comme le .bip70 qu’il est possible de créer dans l’onglet Receive). Pour ces deux fonctionnalités les champs seront automatiquement remplis en fonction des informations fournies.

Conclusion

Vous voici prêt à entrer dans le monde merveilleux de Bitcoin ! Vous savez à présent créer un portefeuille Bitcoin personnel et effectuer les opérations de base : recevoir et envoyer des bitcoins. Toutes les transactions effectuées pourront être suivies dans l’onglet History, disponible par défaut à l’ouverture de votre portefeuille. Lorsqu’une transaction est diffusée sur le réseau Bitcoin, n’oubliez pas qu’elle prendra en moyenne 10 minutes pour être confirmée une première fois. Il est d’usage d’attendre 6 vérifications pour qu’une transaction soit considérée comme totalement valide, c’est pourquoi Electrum affichera un petit compteur, sous forme de chronomètre de couleur, variant du rouge au vert en fonction du nombre de confirmations.

L'historique des transactions : la première en attente, la seconde déjà confirmée une première fois.
L’historique des transactions : la première en attente, la seconde déjà confirmée une première fois.

J’espère que ceux qui n’étaient pas encore au fait de ce formidable outil y verront plus clair sur ce qu’est un portefeuille Bitcoin et comment l’utiliser, ce qui est décrit dans ce petit guide n’étant qu’une partie des possibilités qui vous sont offertes.

Dans un prochain tutoriel, nous verrons comment faire en sorte que votre portefeuille s’ouvre et remplisse automatiquement tous les champs lorsque vous cliquez sur un lien Bitcoin, afin de vous simplifier la vie !

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin