Chargement
keyboard_arrow_up
DébuterTutoriels

Introduction

Le Trezor est le concurrent direct du Ledger que nous avions déjà eu l’occasion de vous présenter au travers de ce tutoriel sur le Nano S. C’est donc un hardware wallet (portefeuille de cryptomonnaies physique) commercialisé par la société Trezor permettant de sécuriser vos clefs privées offline, directement sur ce petit appareil fort pratique, et de valider vos transactions dans vos cryptomonnaies préférées via une application dédiée, disponible sur Windows, MacOS X, Linux et Android.

Une particularité ici, l’emballage est équipé de deux sceaux de sécurité en argent qui doivent être intacts pour garantir que le Trezor est bien authentique. L’emballage lui-même est soigneusement scellé avec une colle forte qui nécessitera d’insister un peu.

Contenu du boîtier du Trezor Hardware Wallet :

  • un câble micro USB – USB (pour connecter le Trezor à votre ordinateur/smartphone) ;
  • un porte-clefs (pour transporter votre Trezor où que vous alliez) ;
  • deux cartes confidentielles de récupération (pour garder votre seed bien à l’abri) ;
  • un petit manuel utilisateur pour bien débuter ;
  • quelques stickers (pour le capot de votre ordinateur préféré) ;
  • le fameux Trezor Hardware Wallet (dans notre cas, black edition).

Une fois déballé, le Trezor ressemble à une clef USB munie d’un petit écran LCD et de deux boutons pour confirmer vos actions. Le Trezor fonctionne avec presque tous les ordinateurs dotés d’un port USB ou avec les appareils Android prenant en charge l’hôte USB.

Commencez par vous rendre sur le site de Trezor afin de télécharger la dernière version de l’extension chrome Trezor. Le fonctionnement est ici similaire aux produits de Ledger qui passent par l’installation d’une extension. Il s’agit d’un module qui vous permettra de gérer toutes les fonctionnalités du Trezor et de garder le firmware (le système d’exploitation embarqué sur l’appareil) à jour. Un point à noter toutefois qui a son importance : bien que les messages affichés sur le Trezor soient en anglais, vous aurez la joie de découvrir une interface en grande partie en français et dans bien d’autres langues. Nous saluons cet effort en comparaison avec Ledger qui, bien qu’étant un produit français, n’offre malheureusement pas de traduction.

Première installation :

Après avoir téléchargé et installé l’extension Trezor, ouvrez le site Trezor Wallet et branchez votre Trezor maintenant. Vous devriez voir apparaître une icône “serrure” sur l’écran du wallet; et le site devrait vous présenter un message vous invitant à installer le dernier firmware à jour si celui-ci a été correctement détecté :

Cliquez sur “Yes, install” pour lancer le processus. L’écran du Trezor va afficher l’état d’avancement de l’installation mais cela devrait prendre peu de temps (moins d’une minute). Dès que le site vous affiche “Mise à jour effectuée avec succès”, vous pouvez débrancher et rebrancher le Trezor pour commencer la configuration en français 😉 :

Vous devrez dans un premier temps donner un nom à votre Trezor. Pas d’inquiétude, ce nom pourra être changé à tout moment par la suite.

Il vous sera ensuite demandé de choisir un code PIN. Le Trezor vous permet d’utiliser un code composé d’un nombre illimité de chiffres, mais contrairement au Ledger Nano S, il est dépourvu de bouton vous permettant de saisir ce code. En fait, au moment de spécifier le PIN, le Trezor va vous afficher les chiffres répartis de manière aléatoire sur une grille de 9 cases :

Parallèlement, sur l’écran de votre ordinateur, il va vous être demandé de cliquer sur une grille de 9 cases, vide cette fois-ci, en tenant compte de la position des chiffres sur la grille affichée sur le Trezor. Dans cette exemple, si nous voulions commencer notre code PIN par le chiffre 4, il nous faudrait cliquer sur la première case vide en haut à gauche sur la grille affichée par l’ordinateur, et ainsi de suite.

Trezor présente d’ailleurs ce fonctionnement dans une vidéo :

Une fois le code saisi une première fois, vous êtes invité à le saisir une seconde fois pour confirmer. Attention, depuis le firmware 1.5.1, le Trezor se réinitialise après 16 entrées PIN incorrectes. Nous étions un peu étonnés, comparé à la réinitialisation d’un Nano S après seulement 3 essais.

L’appareil générera ensuite une phrase de récupération composée de 24 mots. Cette passphrase vous permettra de récupérer votre wallet en cas de perte ou de vol de l’appareil. Elle doit être notée et conservée précieusement à l’abri des regards indiscrets. Deux cartes sont prévues à cet effet; nous vous conseillons de les répartir entre deux endroits différents. Le Trezor va vous présenter une deuxième fois la passphrase afin de vérifier que vous l’avez bien notée :

Votre Trezor est à présent fonctionnel et prêt à recevoir bitcoins, ethers, dashes ou autres crypto-monnaies. L’utilisation est tout de même simplifiée par rapport au Ledger Nano S qui nécessite l’installation de plusieurs applications tant sur le wallet que sur votre ordinateur. Ici, vous disposez de tout ce dont vous avez besoin à travers une seule et même interface :

En cliquant sur Bitcoin (BTC) qui est sélectionné par défaut, vous pouvez changer pour Bitcoin Cash, Dash, Litecoin, Zcash, Ethereum et Ethereum Classic. L’onglet “Transactions” offre une synthèse de votre wallet comprenant notamment son solde et l’historique de vos transactions. Les deux suivants vous permettent d’envoyer et de recevoir des crypto-monnaies.

Exemple de transaction en utilisant Bitcoin :

En sélectionnant Bitcoin (BTC) dans le menu déroulant, vous pouvez gérer les bitcoins dont vous disposez via votre Trezor. Par défaut, un compte #1 a été créé. Il s’agit d’un wallet de type SegWit. Les wallets Segwit fonctionnent exactement de la même manière que les “legacy accounts“. Vous pouvez y recevoir des bitcoins transférés depuis n’importe quel portefeuille Bitcoin.

Précision : Vous avez aussi la possibilité d’ajouter un compte de type “Legacy Account”. Legacy est le nom donné à la branche historique de la blockchain Bitcoin. C’est sur un wallet de ce type que vos bitcoins se trouvent par défaut si vous en aviez avant le 24 Août 2017. Depuis, Bitcoin est passé à SegWit avec quelques avantages techniques dont le fait d’économiser sur les frais de chaque transaction. Par exemple, l’utilisation d’une adresse type Segwit est recommandée si vous envisagez de réaliser des transactions de faibles montants.

Au départ, votre wallet est évidemment bien vide. Utilisez l’onglet “Recevoir” afin d’afficher l’adresse associée à votre compte ainsi que le code QR correspondant :

Passez à présent sur l’onglet “Transactions” afin de consulter le solde de votre wallet. Une fois la transaction inscrite sur la blockchain, le solde de votre compte sera crédité :

Pour envoyer des bitcoins, rien de plus simple, rendez vous dans l’onglet “Envoyer”, sélectionnez le montant désiré en bitcoins ou en euros ou dans la monnaie de votre choix (l’outil se charge de la conversion en se basant sur le taux de change de BitPay). Entrez l’adresse réceptrice dans le champ de saisie “Adresse” et sélectionnez le montant des frais. Plus ceux-ci seront élevés, plus vite la transaction sera validée par le réseau. Enfin, cliquez sur “Envoyer”.

Le Trezor va alors vous demander de confirmer l’envoi via votre code PIN :

Vous aurez alors droit à un message vous indiquant que la transaction est bien en cours.

Nous reviendrons très prochainement avec un comparatif Ledger / Trezor et en attendant, enjoy 😉

Commentaires

Indice des prix

Sécurisez vos cryptos

Ledger Nano S
Ledger Blue
Trezor Hardware wallet

Flux Twitter

Achetez des bitcoins/ethers

Acheter bitcoins et ethers sur Coinhouse
Acheter des bitcoins sur ZeBitcoin
Achat / Vente de crypto-monnaies sur coinbase
BitIt, achat de crypto-monnaies facile et rapide
SpectroCoin, le multi-services
Cex.io, Achat / Vente et échange de crypto-monnaies
Coinmama, l’achat bitcoin ethereum facile